Prendre chaque chose (ou presque) du bon côté

Coaching

Cette pratique de pleine conscience peut vous aider à persévérer malgré la douleur et les émotions négatives, et elle est d'une simplicité déconcertante.

Dernière mise à jour : 30 août 2022
6 min. de lecture
  • Découvrez l'acceptation, un concept qui peut vous aider à contrôler les sentiments négatifs avant qu'ils ne vous submergent.
  • Pour commencer, essayez d'observer simplement ce qui arrive sans y prendre part.
  • Cet exercice rapide pourrait vous aider à voir la vie de manière plus positive et à persévérer malgré les difficultés.

Lisez la suite pour en savoir plus…

Comment garder une attitude positive

Si vous attendiez en levant les yeux au ciel que cette mode de la méditation prenne fin, eh bien vous feriez mieux de changer votre fusil d'épaule et de vous y mettre vous aussi. Les études scientifiques montrent que cette pratique présente de nombreux bienfaits pour la santé, en permettant notamment de réduire le stress et d'améliorer son humeur, deux éléments qui peuvent vous aider à persévérer lorsque vous rencontrez d'inévitables obstacles dans cette aventure qu'est la vie. Et certains de ces résultats se manifestent assez rapidement. D'ailleurs, d'après une étude des universités de Yale, de Columbia, de Dartmouth et de l'université du Colorado à Boulder, il suffit d'un programme d'entraînement court à la pleine conscience pour mieux gérer la douleur et les émotions négatives.

L'explication scientifique

Observons cette étude de plus près : des personnes qui n'avaient jamais médité auparavant ont pris part à un cours de 30 minutes sur l'acceptation, un des piliers de la pleine conscience. Durant cette session, elles ont découvert le concept (prendre conscience d'une situation et l'accepter sans porter de jugement) et son fonctionnement (par exemple, après avoir manqué de peu votre record personnel sur une course, vous reconnaissez et acceptez votre déception sans que cela entraîne un sentiment de culpabilité, de colère ou de faiblesse). On les a ont également invitées à se mettre à la place d'un conducteur ou d'une conductrice de bus ou à s'imaginer au cœur d'une tempête (nous vous en dirons plus à la fin de cet article) afin d'appliquer cette approche à des situations de la vie réelle.

Immédiatement après cette séance de formation, les personnes qui ont participé à l'étude ont été soumises à des images neutres et négatives, ainsi qu'à des températures modérées puis extrêmement chaudes, auxquelles on leur a demandé de réagir naturellement. On les a ensuite invitées à réagir à chaque stimulus en tenant compte du principe d'acceptation. En acceptant les images négatives et les températures suffocantes, elles ont ressenti moins d'émotions négatives et de souffrance physique qu'en réagissant naturellement.

La raison ? En voici une : selon l'un des auteurs de l'étude, le Dr Kevin N. Ochsner, professeur et directeur du département de psychologie à l'université de Columbia, l'acceptation modifie la façon dont vous interprétez les situations. Autrement dit, votre appréciation des événements. Or c'est elle qui déclenche toutes vos émotions.

« En pleine conscience, l'acceptation influence votre appréciation d'une situation en vous permettant de vous en extraire, comme si vous observiez simplement ce qui arrive sans y prendre part », précise-t-il. Disons que votre objectif soit de réaliser 10 pompes et qu'à la neuvième, vous posiez le genou à terre. Votre appréciation de la situation pourrait vous mener à vous focaliser sur la répétition manquée, et donc provoquer un sentiment de frustration, ou elle pourrait vous aider à accepter le fait que vous étiez plus proche du but que vous ne l'avez jamais été et vous motiver à persévérer la prochaine fois que vous aurez envie d'abandonner.

« Les gens ont tendance à laisser leurs sentiments s'accumuler dans une sorte d'effet boule de neige. Vous ressentez de l'anxiété et de la peur, vous êtes en colère de vous laisser submerger par ces sentiments, puis vous êtes triste de vous être mis en colère, et ainsi de suite. Si, au contraire, vous pouvez accepter, en pleine conscience, que votre réaction initiale correspond à ce que vous ressentez vraiment, vous pouvez alors simplement laisser ce sentiment vous traverser, sans l'amplifier, et votre réponse émotionnelle ne sera en aucun cas aussi intense ou durable », précise Kevin Ochsner. En d'autres termes, l'acceptation vous permet de lâcher prise, une technique qui pourra s'avérer utile la prochaine fois que vous n'obtiendrez pas le résultat souhaité.

La porte d'entrée vers l'acceptation

Ça sonne bien, non ? Essayez par vous-même avec cette introduction à l'acceptation, conçue autour d'exercices tirés de l'étude menée par Kevin Ochsner.

  • Asseyez-vous confortablement et au calme, dans une pièce loin de toute distraction. Durant deux à cinq minutes, concentrez-vous exclusivement sur votre respiration. Imaginez ensuite que vous conduisez un bus. Des personnes montent et descendent, mais le bus continue sa route. Certaines sont bruyantes et désagréables. Imaginez qu'il s'agit de pensées troublées ou d'émotions déplaisantes. Reconnaissez et acceptez leur présence sans réagir à leur comportement. Lorsqu'elles descendent du bus, poursuivez simplement votre trajet.

  • Essayez une autre approche : imaginez que vous êtes à l'extérieur et qu'une tempête approche. Pourtant, rien ne bouge. Qu'il pleuve, qu'il neige ou que le soleil brille, le sol, les arbres et les bâtiments restent immobiles. Tout comme vous. Au lieu de tenter de vous échapper, vous acceptez cette tempête. Puis, vous la laissez passer.

  • Le moment venu, mettez en pratique ce que vous avez appris. Si vous sentez que vous allez vous laisser déborder par vos émotions, plutôt que d'exercer un jugement manichéen, faites appel au conducteur ou à la conductrice de bus ou au radar météorologique qui sommeille en vous pour essayer de déterminer ce que vous ressentez, avant de lâcher prise ou de laisser passer l'émotion.

Ce qui est extraordinaire avec cet exercice, c'est que vous remarquerez des améliorations notables après une seule petite séance. Mais, selon Kevin Ochsner, plus vous pratiquez l'acceptation, plus il vous sera facile et naturel d'y avoir recours. « En prenant quelques minutes par jour pour simplement vous concentrer sur votre respiration, vous asseoir en accueillant patiemment vos émotions et observer ce qui se passe dans votre esprit et dans votre corps, vous serez en bonne voie pour améliorer votre capacité à accepter, et surtout changer, les choses dans votre vie. »

En résumé, vous ne pourrez plus lever les yeux au ciel en découvrant tous les pouvoirs de cette pratique.

Rédaction : Lindsey Emery
Illustration : Sebastien Plassard

PLUS DE RESSOURCES

Qui dit méditation et pleine conscience dit yoga. Trouvez la paix intérieure avec les entraînements de yoga proposés sur l'appli Nike Training Club. Une fois votre séance terminée, découvrez comment gérer les émotions douloureuses en écoutant notre conversation édifiante avec l'auteur à succès Lewis Howes dans le podcast Trained .

PLUS DE RESSOURCES

Qui dit méditation et pleine conscience dit yoga. Trouvez la paix intérieure avec le programme de yoga quotidien proposé sur l'appli Nike Training Club. Puis découvrez encore plus de conseils d'experts sur nike.com pour améliorer votre état d'esprit.

Articles associés

Six habitudes pour avoir l'état d'esprit d'un athlète

Coaching

Renforce ton mental pour ne plus avoir de doutes

Comment prendre mieux soin de soi

Coaching

Des solutions pour prendre soin de soi dans toutes les situations

La ténacité : innée ou acquise ?

Coaching

La ténacité : innée ou acquise ?

Cinq conseils d'experts en santé mentale pour faire face au burnout

Coaching

Que faire lorsque vous êtes à bout

Pour atteindre un objectif, déterminez si le processus nécessaire en vaut la peine

Coaching

Pour atteindre votre but, demandez-vous d'abord si le process en vaut la peine