Les différents postes au football américain : guide du débutant

Sport et activité

Vous souhaitez connaître la position des 22 joueurs sur le terrain de football américain ? Consultez ce guide pour apprendre les bases des différents postes au football américain.

Dernière mise à jour : 22 septembre 2022
13 min. de lecture
Quelles sont les positions de football américain ?

Au football américain, chaque joueur a un rôle précis et des compétences spécifiques. Par exemple, le quarterback est (généralement) le seul à lancer le ballon. Les receveurs l'attrapent ; pas les offensive linemen. Tous ces postes doivent travailler ensemble pour que les tactiques complexes élaborées par les coachs fonctionnent.

« Tout le monde doit faire son job, et tout doit être synchronisé », explique Craig Karahuta, vice-président chargé du football américain et des supporters à l'American Youth Football. « Onze personnes [dans chaque équipe] doivent remplir leur mission tout au long du match. Il n'y a pas de joueur plus important qu'un autre sur le terrain. C'est pour ça que selon moi, le football américain est le sport d'équipe par excellence. »

Si vous ne connaissez pas bien ce sport, il peut être difficile de comprendre tous les postes au football américain. Mais ne vous inquiétez pas, ce guide est fait pour vous.

Quels sont les postes offensifs au football américain ?

Il y a 11 joueurs sur le terrain pour l'attaque, qui courent et font des passes pour emmener le ballon vers la zone de but de l'équipe adverse. Une fois dans cette zone de but, l'équipe peut marquer un touchdown ou se contenter d'un field goal, les deux principales manières de marquer au football américain. Ces 11 joueurs offensifs peuvent évoluer aux postes suivants :

  1. 1.Quarterback (QB)

    La plupart du temps, le quarterback reçoit le ballon du centre et contrôle le jeu. Le QB peut donner le ballon à un running back lors d'un rush, ou il peut faire une passe à un running back, à un tight end ou à un receveur écarté lors d'un jeu de passes. Le QB peut même courir avec le ballon. Mais pour être un bon quarterback, il ne faut pas seulement être capable de faire de bonnes passes, explique Craig Karahuta.

    « Le quarterback doit connaître la position de chaque joueur sur le terrain. Le lineman doit juste savoir bloquer à un certain endroit, et un receveur doit savoir courir à un certain endroit. Mais le quarterback doit tout savoir, affirme-t-il. Il a la responsabilité de voir le terrain dans son intégralité et de connaître tout le terrain, et pas seulement de jouer à son poste. »

    Le QB sait où se trouvent tous les joueurs et connaît la position des receveurs avant de faire une passe. Et si une passe n'est pas rattrapée, ou si elle est interceptée par l'équipe défensive, le quarterback doit être capable de vite s'en remettre mentalement.

    « Après avoir fait une erreur, il doit se remettre directement dans le jeu », explique Roman Oben, ancien offensive tackle de la U.S. National Football League (NFL) et vice-président de la NFL en charge du développement du football américain.

    Les quarterbacks doivent reprendre rapidement leurs esprits et réagir de manière positive, précise l'ancien joueur, parce qu'ils doivent diriger l'équipe lors du rassemblement tactique suivant, durant lequel l'équipe discute de la prochaine phase de jeu.

    « C'est le quarterback qui dit ce que chacun doit faire. Dans une certaine mesure, le quarterback joue donc le rôle de coach sur le terrain », ajoute Roman Oben.

  2. 2.Offensive Linemen

    Pour certains postes offensifs, le nombre de chaque type de joueur sur le terrain peut varier. Il peut y avoir un, deux ou même cinq receveurs écartés sur le terrain, mais il doit toujours y avoir cinq offensive linemen. En adoptant le point de vue du quarterback, ces cinq offensive linemen sont : le tackle gauche, le guard gauche, le centre, le guard droit et le tackle droit.

    Le centre est le membre le plus important de la ligne offensive, précise Roman Oben.

    « Le centre touche le ballon à chaque jeu », explique-t-il. Ce n'est pas forcément le cas des autres postes sur le terrain. Lorsqu'un jeu démarre, le centre transmet le ballon au quarterback ou à un autre joueur en lui passant ou en le lançant entre ses jambes. C'est ce qui lance le jeu.

    Le centre est souvent le capitaine de la ligne offensive, précise Andy Ryland, responsable de la formation et de l'entraînement pour USA Football.

    « [Le centre est] responsable en grande partie de la communication et de l'appel de jeu entre chaque jeu », explique-t-il. Cela signifie que lorsque l'équipe se prépare pour un nouveau jeu, le centre peut observer la défense et ajuster la manière dont la ligne va faire blocage (en d'autres termes, les joueurs de l'équipe adverse qu'il faut empêcher de plaquer le quarterback ou le running back).

    Une fois que le centre a mis le ballon en jeu, la ligne offensive n'est généralement pas autorisée à toucher à nouveau le ballon, à moins qu'une passe ne soit déviée ou en cas de fumble (lorsqu'un joueur tenant le ballon le fait tomber). Les linemen agissent donc en tant que bulldozers, repoussant la défense lors d'un jeu de course, ou en tant que protecteurs, formant un cercle (ou « poche de protection ») autour du quarterback pour le protéger de la défense, précise Andy Ryland.

    « [Les offensive linemen] sont des partenaires indispensables », ajoute Andy, parce que leur travail consiste à faire en sorte que leurs coéquipiers réussissent leur mission. En bloquant la défense, la ligne offensive permet au running back de gagner des yards ou au quarterback de faire une passe de touchdown.

  3. 3.Running back

    La mission principale du running back consiste à réceptionner le ballon qui lui est tendu par le quarterback et à courir avec lors des jeux de rush. Les running backs réalisent également des blocages pour le quarterback lors de certains jeux de passes et peuvent courir pour rattraper une passe. Il s'agit de joueurs rapides, suffisamment puissants pour repousser les linebackers qui essayent de les plaquer, mais il faut plus que de la rapidité pour être un running back.

    « Ils doivent avoir une bonne vision du terrain », explique Craig Karahuta. Lorsque les running backs ont le ballon en main, ils ne se contentent pas de courir vers l'avant. Ils doivent identifier le meilleur endroit où se rendre en courant et être suffisamment agiles pour y parvenir. « Un jeu est supposé aller [vers une destination], mais le passage est obstrué. Ils doivent être capables de s'arrêter rapidement pour faire le bon mouvement [et se dégager pour aller ailleurs]. »

    Les running backs sont souvent positionnés à l'arrière de la formation offensive, c'est la raison pour laquelle on les surnomme parfois les « demi arrières ». Il y a généralement un seul running back sur le terrain au sein du système d'attaque. S'il y a cinq receveurs sur le terrain, il n'y aura aucun running back. Et parfois, ils peuvent être deux.

  4. 4.Fullback

    Un fullback est un autre type de running back, une sorte de mélange entre un offensive lineman et un running back. Ils sont généralement positionnés derrière le quarterback et devant le demi arrière, et ils ont souvent pour mission de faire blocage pour le running back, qui est généralement le principal porteur du ballon. C'est pour cette raison que les fullbacks sont parfois appelés « demis bloqueurs ». Mais ils sont autorisés à transporter le ballon, et ils le font occasionnellement.

    S'ils ne sont pas tout derrière, vous devez vous demander pourquoi est-ce qu'on les appelle « fullbacks » ? Andy Ryland explique que ce nom provient des débuts du football américain. En réalité, cela remonte même avant l'apparition de ce sport. « Fullback » est un nom de poste au rugby, l'ancêtre du football américain.

    Beaucoup de systèmes d'attaque n'utilisent que rarement un fullback dans le jeu moderne, davantage axé sur les passes. Ils le troquent contre un receveur supplémentaire.

  5. 5.Tight End (TE)

    Le tight end se trouve généralement juste à côté de la ligne offensive, d'où l'adjectif « tight » (qui signifie « proche »). Ce type de joueur est généralement plus grand que les receveurs écartés, mais plus petit que les offensive linemen, et sa fonction est un mélange de ces deux postes.

    Le tight end associe « la force, la puissance et la capacité de blocage d'un offensive lineman aux capacités d'un receveur écarté, qui sait courir et rattraper les passes, explique Andy Ryland. Il doit bloquer comme un offensive lineman. Il doit également se démarquer et bloquer comme un receveur écarté. Il doit protéger la passe comme un offensive lineman. Mais il doit aussi courir des tracés, rattraper le ballon et courir avec. »

    Andy Ryland précise que les tight ends peuvent être comparés aux personnages passe-partout des jeux vidéo. Ils sont relativement bons à tout et n'ont pas de faiblesse flagrante. Ils sont capables de bloquer l'adversaire (mais pas aussi bien qu'un offensive lineman), de courir et de rattraper le ballon (mais pas aussi bien qu'un receveur écarté).

  6. 6.Receveur écarté (WR)

    Les receveurs écartés sont positionnés à proximité ou sur la ligne de mêlée (la ligne où se trouve le ballon avant le jeu), à l'extérieur de la ligne offensive et du tight end. Ils sont sur les extrémités, d'où l'adjectif « écarté ».

    Même s'ils peuvent être utilisés pour porter le ballon comme un running back et qu'ils peuvent être chargés de bloquer l'adversaire dans les jeux de course, les receveurs écartés sont connus pour rattraper les passes. Ils sont doués pour cueillir les passes au vol, sautant pour attraper le ballon et utilisant leurs gants antidérapants pour le saisir d'une seule main. Ils sont généralement les plus rapides du système offensif, et ils courent souvent sur des tracés prédéterminés à chaque jeu, pour que le quarterback sache où lancer le ballon.

    Andy Ryland explique également que les receveurs écartés sont très bons pour feinter.

    Un bon receveur « peut faire croire à l'adversaire qu'il fait une chose avant d'en faire une autre, ne pas laisser paraître ses intentions, se pencher d'un côté et aller de l'autre », dit-il. En faisant cela, ces receveurs peuvent tromper les défenseurs adverses, en se donnant plus d'espace pour attraper le ballon et courir ensuite avec. Certains receveurs portent même une visière sur les yeux pour empêcher le défenseur de voir la direction de leur regard.

Quels sont les postes défensifs au football américain ?

Les 11 joueurs présents sur le terrain pour la défense doivent arrêter l'attaque de l'équipe adverse en l'empêchant de déplacer le ballon ou de marquer un touchdown. Ils essayent de plaquer le joueur qui a le ballon, de neutraliser les passes ou même d'attraper eux-mêmes la passe (une action appelée interception). La défense comporte les postes suivants.

  1. 1.Defensive Linemen

    Les defensive linemen sont généralement des joueurs plus grands, qui démarrent le jeu sur la ligne de mêlée, la ligne imaginaire sur laquelle le ballon est placé avant le début du jeu. Il y a normalement trois ou quatre defensive linemen sur le terrain, et ils ont tendance à poser une main ou les deux au sol avant le jeu.

    Contrairement à la ligne offensive, où les tackles se trouvent sur les extérieurs, les defensive linemen qui se trouvent au milieu sont appelés defensive tackles (DT). Lorsqu'il n'y a qu'un seul defensive tackle, ce joueur est parfois appelé « nose tackle », parce qu'il démarre avec le nez (nose) sur le ballon.

    Les defensive linemen qui se trouvent sur les extérieurs sont appelés defensive ends (DE). Dans le temps, ces linemen étaient chargés de franchir la ligne offensive pour arrêter un running back, de mettre la pression sur le QB pour le pousser à lancer plus tôt ou de plaquer le quarterback (une action appelée « sack »).

    Mais de nos jours, les defensive linemen doivent faire encore plus, explique Roman Oben. Ils doivent parfois se placer en couverture pour stopper un receveur, lever les mains pour bloquer une passe ou même couvrir des receveurs qui sont près de la ligne de mêlée, jusqu'à la ligne de touche. Avec toutes ces responsabilités, les defensive linemen doivent aujourd'hui être plus athlétiques qu'ils ne l'ont jamais été.

  2. 2.Linebacker (LB)

    Les linebackers jouent derrière la ligne défensive. Si la défense a trois defensive linemen, il y a généralement quatre linebackers. S'il y a quatre defensive linemen, il y a généralement trois linebackers. Les linebackers sont généralement plus petits et plus rapides que les defensive linemen.

    Dans le temps, les linebackers étaient chargés de stopper un running back qui avait réussi à franchir la ligne défensive, de plaquer les receveurs au cours de passes courtes ou moyennement longues et de courir vers le quarterback pour essayer de le forcer à lancer le ballon ou pour effectuer un sack.

    Mais comme bien d'autres postes, Andy Ryland explique que les linebackers ont bien plus de fonctions aujourd'hui, étant donné que ce sport est devenu plus axé sur les passes. Actuellement, les linebackers doivent être capables de couvrir des tight ends rapides et même quelques receveurs écartés.

    Les linebackers jouent également un rôle important au niveau de la communication au sein de nombreuses formations défensives, ajoute Roman Oben. Le linebacker central, lui, est souvent le « quarterback de la défense », dit-il.

    Cela signifie que le linebacker central peut être chargé d'observer la formation offensive avant le jeu, de prédire ce qui va se passer et de dire aux autres défenseurs ce qu'ils doivent faire lors du prochain jeu.

  3. 3.Cornerback (CB)

    Les cornerbacks et les safeties sont l'« arrière-champ de la défense », également appelés « arrières défensifs », parce qu'ils jouent à l'arrière de la formation défensive. Les cornerbacks sont positionnés à l'extérieur de la défense et sont généralement chargés de couvrir les meilleurs receveurs de l'attaque.

    « Un cornerback est généralement affecté à un joueur adverse ou à une zone en particulier », explique Craig Karahuta. Lorsqu'il couvre un joueur, le cornerback suivra le receveur de l'attaque pour essayer de l'empêcher d'attraper le ballon en frappant le ballon pour le faire tomber au sol ou simplement en se mettant sur la trajectoire du ballon. Lorsqu'il couvre une zone, la mission de défense du cornerback concerne tous les joueurs ou les passes qui interviennent dans cette zone. Les cornerbacks sont généralement plus rapides que les safeties et ont tendance à mieux couvrir les receveurs.

    Un arrière défensif peut parfois être appelé « nickel back » ou « dime back ». Lorsqu'une formation défensive a cinq arrières défensifs sur le terrain en même temps (en ayant un linebacker ou un defensive lineman en moins), le cinquième arrière défensif est appelé « nickel back ». Il peut s'agit d'un cornerback ou d'un safety, et c'est souvent le cas lorsque l'attaque a plus de receveurs sur le terrain ou quand l'attaque a plus de distance à parcourir et est plus susceptible de faire des passes. S'il y a six arrières défensifs sur le terrain, le sixième est appelé « dime back ».

  4. 4.Safety (S)

    Les safeties constituent la dernière ligne de défense. Ils jouent généralement tout à l'arrière de la défense et sont chargés de veiller à ce qu'aucun joueur de l'attaque ne passe les autres défenseurs. Les safeties sont généralement moins rapides que les cornerbacks, précise Craig Karahuta, mais ils sont souvent meilleurs pour lire et surveiller de grandes zones sur le terrain.

    Il y a en général deux safeties. L'un est appelé « strong safety », et l'autre « free safety ». Le strong safety se trouve du côté « fort » de la formation offensive, là où se trouve le tight end.

    Dans le temps, le strong safety était plus connu pour soutenir la défense contre les courses et s'approchait davantage de la ligne de mêlée, tandis que le free safety était censé couvrir les passes et l'arrière de la défense. Mais aujourd'hui, il y a moins de différences entre ces deux postes, explique Andy Ryland. Les deux safeties sont généralement capables de tenir tous ces rôles.

Quels sont les postes de l'équipe spéciale au football américain ?

Les kickoffs, les PAT (point supplémentaire), les field goals et les punts (et la défense de ces quatre actions) ne sont pas effectués par la formation offensive ou par la défense. Ces jeux spéciaux sont réalisés par des unités qu'on appelle « équipes spéciales ».

  1. 1.Kicker (K)

    Les kickers frappent le ballon posé au sol lors d'un kickoff, d'un field goal ou d'un point après touchdown (PAT), également appelé « point supplémentaire ».

  2. 2.Punter (P)

    Lors de la 4e tentative, l'attaque n'essayera pas forcément d'obtenir un first down, parce que si elle échoue, l'équipe adverse aura le ballon à l'endroit où la formation offensive a été stoppée. Dans ce cas, le coach peut alors appeler le punter. Ce joueur peut dégager le ballon au pied, en effectuant une longue chandelle pour éloigner l'équipe adverse le plus possible de la zone de but.

    Certains punters tiennent également le ballon dans les mains pour le kicker lors d'une tentative de field goal, et ils peuvent effectuer la remise en jeu après un safety, lorsque les règles autorisent un dégagement en guise de remise en jeu.

  3. 3.Kick Returner (KR)

    Lorsque le kicker frappe un kickoff du pied, le kick returner l'attrape et court vers la zone de but de l'équipe adverse. Ces joueurs sont généralement rapides et jouent souvent également au poste de receveur écarté ou d'arrière défensif.

  4. 4.Punt Returner (PR)

    Lorsque le punter effectue un dégagement, le punt returner rattrape le ballon. Ce joueur peut demander un « fair catch », ce qui veut dire qu'il ne courra pas avec le ballon parce que les unités spéciales de l'équipe adverse vont tout de suite le plaquer.

    Le PR peut également choisir de repartir avec le ballon ; comme un kick returner, le PR court vers la zone de but de l'équipe adverse. Tout comme les kick returners, les punt returners sont rapides et jouent également souvent au poste de receveur écarté ou d'arrière défensif.

  5. 5.Long Snapper

    Le long snapper est un type de centre spécial qui transmet la balle entre ses jambes lors d'un dégagement ou d'une frappe. Il transmet la balle au punter lors d'un dégagement en la faisant passer entre ses jambes, ou au joueur qui tient le ballon pour le kicker lors des field goals ou des PAT.

Rédaction : Greg Presto

Articles associés

Tout ce que vous devez savoir sur les squats sautés

Sport et activité

Tout ce que vous devez savoir sur les squats sautés

Comment s'échauffer avant un run selon les spécialistes

Sport et activité

Comment s'échauffer avant un run selon les spécialistes

Le guide pour s'initier aux entraînements Tabata

Sport et activité

Le guide pour s'initier aux entraînements Tabata

Cinq variantes de squats approuvées par les experts

Sport et activité

Cinq variantes de squats approuvés par les experts à essayer

Tout ce que vous devez savoir sur les scores de golf

Sport et activité

Tout ce que vous devez savoir sur le fonctionnement des scores au golf