Coaching

Aidez vos enfants à tomber amoureux du sport

Par Nike Training

Aidez vos enfants à aimer le sport

Voici trois manières de préparer vos enfants à une vie placée sous le signe du sport.

Vous adorez faire du sport, et vous voulez qu'il en soit de même pour vos enfants. En leur apportant les encouragements, l'inspiration et les instructions dont ils ont besoin, vous pouvez les aider à prendre l'habitude de bouger au quotidien, une habitude qu'ils garderont toute leur vie. Voici trois approches qui vous mettront sur la bonne voie.

Si vous et vos enfants avez aimé faire du sport ensemble, que ce soit jouer au football dans le jardin ou faire les entraînements bon enfant de notre programme Fitness Adventure with Brian & Bella Nunez, vous avez déjà fait une bonne partie du chemin. Avec les nouvelles technologies (la télévision, les ordinateurs, les tablettes, etc.), les enfants ont tendance à moins bouger, alors n'importe quel exercice physique prolongé est une victoire, pour eux comme pour vous.

Même si vous et vos enfants vous amusez en bougeant, si vous voulez que le sport devienne une habitude qui ne les quittera plus, il n'est jamais trop tôt pour penser à plus long terme. « Les expériences que vous faites enfant peuvent vous faire soit adorer, soit détester le sport, et peut-être pour toujours, explique Brian Nunez, coach Nike. En tant que parent, vous voulez faire en sorte que vos enfants vivent le plus d'expériences positives possibles lorsqu'ils sont petits, avant que les cours de gym, le sport et les compétitions (et la vie de manière générale) ne deviennent plus sérieux. »

Présenter le sport comme une forme de jeu est une manière de faire, mais vous devrez aller plus loin pour poser les bases d'un rapport sain et durable au sport. Voici comment faire.

Aidez vos enfants à aimer le sport

01. Montrez l'exemple.

Même s'ils peuvent parfois prétendre le contraire, vos enfants vous entendent toujours. « À chaque fois que vous parlez d'activité physique, même si c'est à propos de votre propre entraînement, c'est l'occasion pour votre enfant de se sentir soit enthousiaste, soit de montrer un désintérêt pour le sport », explique Diana Cutaia, fondatrice de Coaching Peace Consulting, qui travaille avec l'équipe Nike Social and Community Impact.

Que vous vous prépariez pour un entraînement ou que vous en reveniez, utilisez des termes positifs pour parler de l'activité physique, conseille Diana Cutaia. Par exemple, au lieu de dire « Maman doit aller faire du sport aujourd'hui » ou « Papa est épuisé par son run », préférez la formulation « Maman a hâte d'aller faire du sport aujourd'hui » ou « Les muscles de papa ont travaillé dur, tu as vu comme il est fort ? » Plus vos enfants vous voient suivre une activité avec assiduité et entendent à quel point vous aimez ça, plus ils associeront l'exercice physique à quelque chose de positif, reconnaît Brian Nunez.

02. Donnez-leur toutes les chances de réussir.

Même avec les meilleures intentions du monde, les parents se focalisent parfois trop sur le fait de motiver leurs enfants à bouger au lieu de leur apprendre comment faire, explique Diana Cutaia. « Bien sûr, vous avez envie de les encourager tout au long d'une activité, mais vous devez commencer par leur donner les instructions nécessaires pour qu'ils puissent faire ce que vous leur demandez », explique-t-elle. Sans ce sentiment d'être capables, ils risquent de se frustrer et peut-être même d'abandonner.

Vos mots d'encouragement auront bien plus d'effet si vos enfants ont suffisamment confiance en eux pour les entendre.

La prochaine fois que vous leur faites essayer un jeu dynamique ou un entraînement, prenez quelques minutes pour leur expliquer et leur montrer ce que vous aimeriez qu'ils fassent, explique Diana Cutaia. Vous pouvez même leur demander de vous imiter, ou d'imiter un animal qu'ils peuvent visualiser dans la position ou imaginer en train de faire le mouvement que vous décrivez, ajoute Brian Nunez. Quoi qu'il en soit, avant de passer en mode pom-pom girl, veillez à ce qu'ils comprennent l'exercice pour qu'ils puissent donner le meilleur d'eux-mêmes. Vos mots d'encouragement auront bien plus d'effet si vos enfants ont suffisamment confiance en eux pour les entendre.

Aidez vos enfants à aimer le sport

03. Récompensez les efforts, pas le résultat.

À force, vous avez maintenant compris que le fait de vous focaliser sur vos progrès plutôt que sur la perfection et de célébrer les petites victoires dans votre propre pratique sportive vous aide à avoir envie d'y retourner. Pour vos enfants, c'est la même chose. Ils veulent gagner des bons points, mais Diana Cutaia explique que c'est à vous de les distribuer au bon moment pour les encourager, à savoir quand ils fournissent les efforts.

Dites-leur par exemple : « Tu fais de mieux en mieux les pompes. C'est un exercice coriace, mais tu l'es encore plus. »

Imaginons que votre enfant ait du mal à faire une pompe modifiée. Au lieu de le laisser décider qu'il n'y arrive pas, demandez-lui de rabaisser son corps vers le sol, puis de s'arrêter. Dites-lui : « Regarde, tu as fait la moitié d'une pompe ! » La prochaine fois, faites-le essayer l'autre moitié, puis les deux ensemble, en applaudissant ses progrès au fur et à mesure, explique Diana Cutaia. Vous pouvez même tenir avec lui un journal des progrès dans lequel il notera ses exploits semaine après semaine. « C'est tellement important de reconnaître toute l'énergie qu'ils mettent dans ce qu'ils font et qu'ils se sentent fiers de ça », explique-t-elle. N'hésitez pas à lui dire : « Je suis tellement fier de ce que tu as fait aujourd'hui » ou « Tu fais de mieux en mieux les pompes. C'est un exercice coriace, mais tu l'es encore plus. »

Au final, les choses qui vous ont fait aimer le sport séduiront aussi votre enfant. Donnez-lui les bons outils (l'inspiration, les instructions, la reconnaissance) et il ne pourra bientôt plus s'en passer.

Imaginons que votre enfant ait du mal à faire une pompe modifiée. Au lieu de le laisser décider qu'il n'y arrive pas, demandez-lui de rabaisser son corps vers le sol, puis de s'arrêter. Dites-lui : « Regarde, tu as fait la moitié d'une pompe ! » La prochaine fois, faites-le essayer l'autre moitié, puis les deux ensemble, en applaudissant ses progrès au fur et à mesure, explique Diana Cutaia. Vous pouvez même tenir avec lui un journal des progrès dans lequel il notera ses exploits semaine après semaine. « C'est tellement important de reconnaître toute l'énergie qu'ils mettent dans ce qu'ils font et qu'ils se sentent fiers de ça », explique-t-elle. N'hésitez pas à lui dire : « Je suis tellement fier de ce que tu as fait aujourd'hui » ou « Tu fais de mieux en mieux les pompes. C'est un exercice coriace, mais tu l'es encore plus. »

Au final, les choses qui vous ont fait aimer le sport séduiront aussi votre enfant. Donnez-lui les bons outils (l'inspiration, les instructions, la reconnaissance) et il ne pourra bientôt plus s'en passer.

Aidez vos enfants à aimer le sport

Rejoignez Nike Training Club

Découvrez les programmes et conseils de nos coachs et experts de renommée mondiale pour rester actif et en bonne santé.

Aidez vos enfants à aimer le sport

Rejoignez Nike Training Club

Découvrez les programmes et conseils de nos coachs et experts de renommée mondiale pour rester actif et en bonne santé.

Articles associés

La salade de patate douce est excellente pour vous

Coaching

Manger pour faire le plein d'énergie : salade de patate douce

Comment, et surtout pourquoi, faire des développés couchés

Coaching

Comment, et surtout pourquoi, faire des développés couchés

Comment, et surtout pourquoi, faire des tractions pour les triceps ?

Coaching

Comment, et surtout pourquoi, faire des tractions pour les triceps ?

Comment nourrir vos enfants avec des aliments sains

Coaching

Comment nourrir vos enfants avec des aliments sains

Force surhumaine

Coaching

Force surhumaine