Coaching

Demandez au coach : « Comment lutter contre la panique sur la ligne de départ ? »

Cet athlète universitaire n'a qu'une envie : courir de toutes ses forces… loin du stade. Patrick Sang, coach d'Eliud Kipchoge, a quelques conseils pratiques à lui donner.

Dernière mise à jour : August 10, 2021
Comment surmonter la crainte liée à vos performances, selon le Coach Patrick Sang

« Demandez au coach » vous permet de profiter de conseils pour rester concentré sur le jeu.

Q :

Cher coach,

Je cours pratiquement depuis que je sais marcher et ça a toujours été mon sport de prédilection. Je suis en première au lycée, et je suis le coureur le plus rapide de mon équipe et l'un des meilleurs de l'État. Toute l'attention est dirigée sur moi — aussi bien dans ma famille que parmi mes amis, mes coéquipiers et mes entraîneurs, jusqu'aux recruteurs universitaires — et je commence à crouler sous la pression. La seule chose dont les gens semblent vouloir me parler est la prochaine course. Même pendant les entraînements, mes coéquipiers n'arrêtent pas de parler des adversaires qu'ils pensent que je pourrais battre. Avec de tels enjeux, chaque fois que je m'approche de la ligne de départ, j'ai l'impression de ne plus pouvoir respirer. Et plus j'essaie de me détendre, plus je panique. Comment retrouver mon courage et l'envie de pratiquer le running ?

Redoutant chaque course avec anxiété
Un runner âgé de 17 ans

R :

Tu n'es pas le seul concerné, RCCAA. De nombreux runners font face à l'anxiété, surtout à l'approche d'une course.

Malheureusement, pour les athlètes participant à des compétitions, cette anxiété peut se faire omniprésente. Parfois, il semble même impossible d'y échapper tant les compétiteurs adorent parler de compétition : ils veulent savoir qui sont les concurrents, quels sont les records personnels, les enjeux... Si de nombreux athlètes prennent part à la conversation, l'anxiété peut vraiment créer une atmosphère oppressante.

Parfois, les athlètes créent cette atmosphère accidentellement ; d'autres fois, c'est intentionnel. Certains runners utilisent volontairement l'anxiété pour distraire ou décourager leurs concurrents. C'est une chose qui arrive, et tu dois en avoir conscience.

Lorsque j'étais aux Championnats du monde en 1987, j'ai eu l'honneur d'affronter de grands athlètes, et l'un d'entre eux n'avait pas son pareil pour distraire ses adversaires avant une course. Il se positionnait sur la ligne de départ et tapait du pied si fort contre les starting-blocks qu'on pouvait l'entendre de l'autre côté du stade. Je pense qu'il s'agissait d'une stratégie délibérée, qui plus est très efficace.

Tout ça pour dire qu'une partie de l'anxiété que tu ressens avant une course pourrait provenir de ton environnement. La première étape consiste donc à modifier cet environnement. Détermine qui parle sans arrêt de la compétition et prends tes distances vis-à-vis de ces personnes. Essaie d'écouter de la musique. Je me suis moi-même rendu compte que ça me calmait avant une course. Lire en soirée à l'approche d'une compétition peut même contribuer à apaiser ton mental. Prends cela comme un moyen de t'entraîner à détourner ton attention sur la ligne de départ.

Comment surmonter la crainte liée à vos performances, selon le Coach Patrick Sang

Il existe un autre moyen d'apaiser ton anxiété d'avant-course : demande à ton coach de te donner plus de responsabilités.

Chaque fois que je vois qu'un runner pense trop à la compétition, je fais en sorte de l'amener à prendre un rôle de leader. Par exemple, en dirigeant la mise en place des exercices ou en dirigeant nos séances d'entraînement. Ton esprit a besoin d'une occupation, et quand celle-ci est menée à bien, tu commences à croire en toi et ton anxiété passe au second plan. C'est aussi la raison pour laquelle tous les runners que je coache se chargent de différentes corvées lors des stages de running, même Eliud Kipchoge !

Maintenant que j'ai longuement évoqué comment apaiser ton esprit, je vais te dire quelque chose qui pourrait te surprendre : l'anxiété n'est pas nécessairement une mauvaise chose. J'ai toujours ressenti un peu d'anxiété lorsque je préparais une course, mais j'ai appris à en tirer parti pour améliorer ma concentration et me remémorer ce qui est en jeu.

Si tu peux t'entraîner à te concentrer sur les mouvements de ton corps lorsque tu te sens anxieux, tu disposeras d'un outil puissant pour être plus performant sous pression.

J'ai commencé par courir le steeple, une épreuve qui consiste à sauter par-dessus des barrières et de l'eau. L'esprit et le corps doivent travailler ensemble pour franchir les obstacles. Cette conviction façonne toute mon approche en tant que coach de running. Je veux que mes runners aient conscience des balancements de leurs mains, des mouvements de leurs jambes et du point qu'ils fixent du regard. Même pour une course de fond, pendant laquelle il peut être inconfortable de rester à l'écoute de ses sensations, l'esprit et le corps d'un runner doivent toujours être synchronisés. Lorsque c'est le cas, un runner peut courir de manière plus intelligente plutôt que de forcer.

D'une certaine façon, ton anxiété t'indique que tu dois rester vigilant et attentif. Si tu peux t'entraîner à te concentrer sur les mouvements de ton corps lorsque tu te sens anxieux, tu disposeras d'un outil puissant pour être plus performant sous pression. Cela peut te sembler impossible à l'heure actuelle, car cette anxiété omniprésente t'incite à paniquer. Mais si tu utilises toutes ces techniques que je viens d'évoquer — si tu restes à l'écart des conversations stressantes, si tu apaises ton mental avec de la musique ou de la lecture, et si tu assumes un rôle de leader au sein de ton équipe — ton anxiété pourrait s'atténuer jusqu'à devenir un simple murmure.

Tu peux considérer ce murmure comme un message t'enjoignant à te concentrer, à respirer et à te recentrer sur le moment présent. Ton anxiété pourrait ne jamais disparaître complètement, mais elle peut changer. Et tu trouveras peut-être même une utilité à cette version modifiée d'anxiété.

Coach Sang

Patrick Sang est un coach de running kenyan et ancien runner. Depuis qu'il est devenu l'entraîneur d'Eliud Kipchoge en 2002, Patrick Sang l'a aidé à décrocher une médaille d'or olympique, à établir le record du monde du marathon et à devenir le premier homme à courir un marathon en moins de deux heures. Coureur international pour le Kenya, Patrick Sang a remporté des médailles d'argent aux Championnats du monde d'athlétisme de 1991, aux Jeux olympiques de 1992 et aux Championnats du monde d'athlétisme de 1993 au 3 000 mètres steeple. Dans sa carrière universitaire, Patrick Sang courait pour l'Université du Texas à Austin, où il a établi le record de l'école au 3 000 mètres steeple.

Si vous avez une question sur la manière d'améliorer votre état d'esprit dans le sport ou le fitness, envoyez un e-mail à l'adresse askthecoach@nike.com.

Photographie : Kyle Weeks

Comment surmonter la crainte liée à vos performances, selon le Coach Patrick Sang

Allez toujours plus loin

Pour découvrir plus de conseils d'experts afin de mieux vous entraîner, ainsi que des recommandations sur l'état d'esprit, la nutrition, la récupération et le sommeil, consultez l'application Nike Training Club.

Allez toujours plus loin

Pour découvrir plus de conseils d'experts sur la récupération, ainsi que des recommandations sur l'état d'esprit, les exercices, la nutrition et le sommeil, consultez l'application Nike Training Club.

Articles associés

Comment gérer le syndrome de l'imposteur d'après la coach Courtney Banghart

Coaching

Comment me convaincre que j'ai du talent ?

Choisir de se spécialiser dans un sport, selon le coach Gjert Ingebrigtsen

Coaching

Demandez au coach : « Dois-je me limiter à un seul sport ? »

Comment se remettre d'une blessure d'après le coach Gjert Ingebrigtsen

Coaching

Demandez au coach : « pourquoi est-ce que je n'arrête pas de me blesser ? »

Comment faire face aux intimidateurs d'après le coach Gjert Ingebrigtsen

Coaching

Demandez au coach : « Comment jouer avec un coéquipier tyrannique ? »

Comment gérer l'exclusion, selon la coach Courtney Banghart

Coaching

Demandez au coach : « Que faire si mon équipe me met à l'écart ? »