Coaching

Demandez au coach : « Comment garder ses parents à distance ? »

Quand l'enthousiasme parental ralentit une jeune runneuse, le coach d'Eliud Kipchoge, Patrick Sang, intervient auprès de toute sa famille.

Dernière mise à jour : August 10, 2021
Comment composer avec des parents qui veulent garder le contrôle sur la pratique sportive de leurs enfants d'après le coach Patrick Sang

« Demandez au coach » vous permet de profiter de conseils pour rester concentré sur le jeu.

Q :

Bonjour Coach,

Mon père a joué au football américain jusqu'à ce qu'il se blesse à l'université. Ma mère a joué au tennis dans sa jeunesse et elle aurait voulu en faire sa carrière si elle en avait eu l'opportunité. Depuis que je fais partie de l'équipe d'athlétisme universitaire, ils me poussent constamment à faire mieux, comme si je pouvais leur faire revivre leurs rêves d'antan. Je suis tombée amoureuse du running parce que c'était mon activité à moi, mais maintenant, j'ai l'impression de courir pour eux. Comment puis-je reprendre le contrôle de mon sport et les garder à distance pour pouvoir à nouveau apprécier le running ?

Une sprinteuse âgée de 17 ans
À la détermination sportive perturbée par la pression

R :

Tu n'en as peut-être pas encore conscience, mais tu es déjà à mi-parcours, alors ACCÉLÈRE.

Lorsque j'ai commencé à courir à l'Université du Texas à Austin, j'ai également subi une certaine pression. Le Head Coach a recruté la nouvelle promotion de runners en grande partie sur la base de nos statistiques. Alors, quand nous l'avons rencontré pour la première fois, il nous a posé des questions sur nous-mêmes et sur notre parcours de running. Plus il avançait dans ses découvertes, plus il était déçu par notre niveau d'expérience. Il avait beaucoup d'espoir et nous n'étions pas ce à quoi il s'attendait. Il était furieux. Je pouvais le voir dans ses yeux. Et c'est un sentiment terrible.

Finalement, j'ai appris que le coach était soumis à beaucoup de pression car il devait constituer une équipe gagnante, et il reportait cette pression sur nous. Savoir ce qu'il traversait m'a aidé à me détacher de sa propre anxiété, et cela m'a permis de lui parler avec empathie plutôt qu'avec colère. Peu après, nous avons fait des courses contre-la-montre et j'ai pu lui montrer de quoi j'étais capable. Je peux vous dire que c'était une immense satisfaction de lui prouver qu'il s'était trompé. Mais je n'aurais pas pu y arriver sans comprendre son point de vue.

C'est pour cela que je dis que tu es à mi-parcours. Tu as déjà travaillé dur afin de comprendre pourquoi tes parents agissaient ainsi. Comme tu l'as dit, ils essaient de revivre leurs rêves à travers toi. Tu as bien conscience qu'il ne s'agit pas de tes performances, mais de leurs regrets. Comprendre cela te donne une longueur d'avance pour surmonter ton défi. J'ai une autre histoire qui peut t'aider pour la suite…

Quand j'ai commencé à courir sur piste dans les années 80, le running connaissait de grands changements dans mon pays d'origine, le Kenya. Les gens ont commencé à voir ce sport comme une opportunité de trouver un emploi, d'obtenir une bourse d'études et peut-être même de partir aux États-Unis. Et j'ai commencé à voir les conjoints et les membres de la famille des runners les considérer comme une source de revenus. Ils n'attendaient pas spécialement des performances de la part du runner, mais des ressources. Mettre ce genre de pression sur un athlète, c'est comme lui donner un poids à porter. Cela le ralentit presque toujours.

Parfois, la réponse ne consiste pas à tenir sa famille à l'écart, mais au contraire à la faire participer pour l'aider à comprendre ton fonctionnement et ta passion.

Comment composer avec des parents qui veulent garder le contrôle sur la pratique sportive de leurs enfants d'après le coach Patrick Sang

Les proches pensent souvent que mettre une forme de pression contribuera à atteindre leur objectif, quel qu'il soit. Ils pensent qu'un runner doit juste se donner un peu plus le jour de la course. Ils ne voient pas toujours que le véritable effort réside dans les heures et les heures d'entraînement et de préparation et que la motivation la plus puissante vient de l'intérieur.

Tu as dit que tes parents avaient eux-mêmes été des athlètes, mais il semble qu'ils aient oublié cette routine quotidienne et combien tous les sports exigent des sacrifices et des efforts. Je pense que tu devrais inviter tes parents à venir aux entraînements pour qu'ils voient comment tu t'échauffes, tu t'étires, tu t'élances des starting-blocks, encore et encore. Comment tu travailles sur ton allure, ta posture et ton mental. Quand ils verront ce qui se passe vraiment dans ton sport, ils seront peut-être capables de comprendre combien tu te donnes à fond déjà chaque jour. Ils pourront peut-être mettre de côté leur anxiété et te dire : « Tu peux le faire ! »

Parfois, la réponse ne consiste pas à tenir sa famille à l'écart, mais au contraire à la faire participer pour l'aider à comprendre ton fonctionnement et ta passion.

Si cela ne suffit pas à réduire leur pression sur toi, il faudra te faire entendre d'eux. Explique-leur que leurs commentaires te perturbent plus qu'ils ne te motivent. Dis-leur combien tu aimes ton sport, tout comme ils aimaient le leur. Cela te demandera du courage. Mais cela en vaudra la peine.

Si tes parents étaient ici avec moi en ce moment, je leur dirais qu'ils ont de la chance d'avoir une fille comme toi qui aime profondément son sport. Je leur dirais que ton amour pour le running doit être protégé, chéri et encouragé, pas poussé à l'excès. Et je leur dirais que ce qu'ils font en ce moment ne les aidera pas à arriver à leurs fins. Ils devront prendre un peu de distance pour te laisser t'exprimer.

Et voici ce que je vous rappellerais à tous les trois : vous souhaitez tous la même chose. Tes parents, tout comme toi, voulez que tu atteignes le maximum de tes capacités. Si tu peux les aider à comprendre que cela passe par des encouragements et pas par la pression, je suis convaincu que tu reprendras le running avec plaisir. Et tes parents pourraient même y prendre plus de plaisir en gardant une distance saine.

Coach Sang

Patrick Sang est un coach de running kenyan et ancien runner. Depuis qu'il est devenu l'entraîneur d'Eliud Kipchoge en 2002, Patrick Sang l'a aidé à décrocher une médaille d'or olympique, à établir le record du monde du marathon et à devenir le premier homme à courir un marathon en moins de deux heures. Coureur international pour le Kenya, Patrick Sang a remporté des médailles d'argent aux Championnats du monde d'athlétisme de 1991, aux Jeux olympiques de 1992 et aux Championnats du monde d'athlétisme de 1993 au 3 000 mètres steeple. Dans sa carrière universitaire, Patrick Sang courait pour l'Université du Texas à Austin, où il a établi le record de l'école au 3 000 mètres steeple.

Si vous avez une question sur la manière d'améliorer votre état d'esprit dans le sport ou le fitness, envoyez un e-mail à l'adresse askthecoach@nike.com.

Photographe : Kyle Weeks

Comment composer avec des parents qui veulent garder le contrôle sur la pratique sportive de leurs enfants d'après le coach Patrick Sang

Allez toujours plus loin

Pour découvrir plus de conseils d'experts afin de travailler sur votre état d'esprit, ainsi que des recommandations sur les exercices, la nutrition, la récupération et le sommeil, consultez l'application Nike Training Club.

Allez toujours plus loin

Pour découvrir plus de conseils d'experts afin de travailler sur votre état d'esprit, ainsi que des recommandations sur les exercices, la nutrition, la récupération et le sommeil, consultez l'application Nike Training Club.

Articles associés

Comment gérer le syndrome de l'imposteur d'après la coach Courtney Banghart

Coaching

Demandez au coach : comment me convaincre que j'ai du talent ?

Comment développer un esprit d'équipe, selon le coach Patrick Sang

Coaching

Demandez au coach : « Comment adopter un esprit d'équipe ? »

Comment surmonter la crainte liée à vos performances, selon le Coach Patrick Sang

Coaching

Demandez au coach : « Comment lutter contre la panique sur la ligne de départ ? »

Choisir de se spécialiser dans un sport, selon le coach Gjert Ingebrigtsen

Coaching

Demandez au coach : « Dois-je me limiter à un seul sport ? »

Comment gérer l'exclusion, selon la coach Courtney Banghart

Coaching

Demandez au coach : « Que faire si mon équipe me met à l'écart ? »