Passer au contenu. (Appuyer sur Entrée)
20 % de remise supplémentaire sur les articles en promotion

Réservé aux Membres Nike. Utilisez le code SPRING21 lors du paiement.* Voir *En savoir plus

Coaching

Courtney Banghart : comment rebondir après une défaite importante ?

Entraîneuse de l'équipe de basketball de l'université de Caroline du Nord, Courtney Banghart aide un jeune athlète à prendre de la distance par rapport aux résultats et à rester en quête d'opportunités.

Comment rebondir après une grosse défaite

« Demandez au coach » sont des conseils pour vous aider à rester concentré sur le jeu.

Q :

Chère coach,

Le football est presque toute ma vie. J'adore ce sport, je joue plutôt bien, et tous mes meilleurs amis font partie de l'équipe. Après avoir remporté le championnat lycéen deux années d'affilée, nous avons été sortis en phases éliminatoires la saison dernière. Je ne supporte pas de perdre et, pour être honnête, cette défaite me reste encore en travers de la gorge. Aujourd'hui, je suis inquiet pour la saison qui s'annonce, alors que nous reprenons l'entraînement. Nos trois meilleurs joueurs ont quitté le lycée avec leur diplôme en poche, et les petits nouveaux qui arrivent ne semblent pas être de taille. Je suis en dernière année de lycée, donc c'est ma dernière chance de voir une victoire se produire. Je ne pense pas être suffisamment doué pour intégrer une équipe universitaire, alors j'ai vraiment envie de sortir par la grande porte. Comment faire pour surmonter la déception que j'ai ressentie lorsque nous avons perdu la saison dernière ?

Un footballeur de 17 ans
Angoissé à l'Idée de Perdre

R :

Aucun doute là-dessus, AIP : les défaites sont difficiles à encaisser. Mais je préfère perdre plutôt que de ne pas jouer.

J'ai perdu tout un tas de matchs importants durant ma carrière de joueuse, mais également depuis que je suis entraîneuse. En 2015, quand j'entraînais l'équipe de Princeton, nous avons terminé la saison en étant l'équipe d'Ivy League la mieux placée en NCAA. C'était la première fois de l'histoire qu'une équipe (féminine ou masculine) terminait invaincue en première division de championnat universitaire.

Nous avons ensuite été éliminées en deuxième phase des playoffs. Nous avons perdu devant plus de 18 000 spectateurs. Ça a été une sacrée claque.

Après le match, j'ai dit ceci aux joueuses dans le vestiaire : « Je sais que c'est douloureux. Ça me fait souffrir, moi aussi. Mais cette douleur ne signifie pas que nous avons échoué. Elle montre que nous y avons mis toutes nos tripes. »

Oui, vous avez perdu. Oui, vous pouvez vous donner à 1 000 % et quand même perdre. Mais mettons tout de suite les choses au clair : vous n'êtes pas des perdants. Une seule équipe finit par gagner, mais plus d'une seule donne tout ce qu'elle a. Tant qu'on donne tout ce qu'on a, on fait partie des vainqueurs.

Comment rebondir après une grosse défaite

Je t'invite donc à transformer ta peur de perdre en peur de manquer une opportunité. C'est au lycée que j'ai appris l'importance de savoir changer de perspective. Je jouais au tennis, et j'étais la championne en titre de mon État. Pour défendre mon titre, je devais affronter une joueuse exceptionnelle. Je savais que mes chances de remporter la partie étaient minces, mais je savais également que si j'avais peur de perdre, je ferais tout aussi bien de tout laisser tomber tout de suite… et je n'étais pas prête à faire ça.

Une seule équipe finit par gagner, mais plus d'une seule donne tout ce qu'elle a. Tant qu'on donne tout ce qu'on a, on fait partie des vainqueurs.

Le jour venu, je me suis rendue sur le court en espérant que cette journée me sourirait. Ça n'a pas été le cas. Je n'ai pas gagné. Mais après tout, perdre devant autant de monde contre une joueuse de ce niveau était une issue bien meilleure que de vivre avec le regret de ne pas avoir tenté le coup. Et devine quoi ? Je suis revenue l'année suivante et j'ai remporté le championnat à nouveau (la joueuse exceptionnelle était entrée à l'université).

Ce qui m'a aussi aidée à transformer cette défaite en victoire, ça a été d'honorer ce moment, de ressentir la douleur, pleinement pour ensuite la laisser s'en aller. Regarder en arrière, c'est pour ceux qui se sont retirés du jeu, pas pour ceux qui luttent. Les athlètes que j'entraîne, moi-même, et les sportifs en général, nous luttons. Nous sommes des chasseurs, toujours en quête.

J'utilise beaucoup le hashtag #inpursuit (« en quête de ») sur Twitter. C'est ma devise. Cela ne signifie pas forcément que je suis en quête de la prochaine victoire. Cela veut simplement dire que je suis en quête de la prochaine opportunité. Et j'ai découvert que plus on travaille dur, plus les opportunités qui se présentent à nous sont incroyables.

L'année qui s'annonce est riche en perspectives pour toi : j'y vois une année de reconstruction. La survie et l'évolution ne sont qu'une question d'adaptation. C'est Darwin qui l'a expliqué, et j'adore cette approche, c'est comme une philosophie pour moi. Je n'entame pas une année de reconstruction en me disant que ça va être horrible. Je me lance en réfléchissant à ce que je vais devoir faire pour m'adapter.

Plus on travaille dur, plus les opportunités qui se présentent à nous sont incroyables.

Il y a des joueurs moins talentueux dans ton équipe cette saison. OK. Ça arrive. Que vas-tu faire pour t'adapter à cette situation ? Si tu fais maintenant partie d'une équipe principalement composée de jeunes joueurs, pourquoi ne pas devenir capitaine ? Inspire-les à devenir exceptionnels. J'ai toujours été impressionnée par la dimension psychologique du sport. J'ai étudié la neuroscience comme matière principale à l'université. Tu sais peut-être déjà intuitivement que tu joues mieux et que tu apprends plus vite lorsque tu as confiance en toi. Alors, stimuler la confiance que les joueurs ont en eux-mêmes est un excellent point de départ.

Pendant ma carrière de basketteuse, je trouvais plein de solutions pour renforcer la confiance de mes coéquipières. On se tapait dans la main, je les complimentais sur leur jeu, je proposais de les raccompagner chez elles, et j'en profitais pour parler de leur qualité. Ce sont des petites choses qui aident les gens à avoir plus confiance en eux, et ça les aide à s'affranchir des limites qu'ils peuvent s'imposer. Et puis, plus que les victoires et les défaites, ce sont les liens tissés qui restent avec le temps.

C'est comme quand tu dis que c'est ta dernière chance. La seule personne qui t'impose cette limite, c'est toi. En 2000, lorsqu'on m'a proposé mon premier poste d'entraîneuse de tennis et de basketball, j'hésitais vraiment, car je pensais que ce n'était pas un vrai travail. Ça fait maintenant 20 ans que je le fais, et rien n'aurait pu me rendre plus heureuse. Alors oui, peut-être que c'est la dernière année que tu joues en équipe lycéenne, mais cela ne signifie pas obligatoirement que ton parcours sportif s'arrête là, sauf si tu le souhaites. Tu es le seul à pouvoir décider du moment où les choses s'arrêtent pour toi, et de la façon dont tu veux tirer ta révérence.

Coach Banghart

Courtney Banghart est la head coach de l'équipe de basketball féminine de l'université de Caroline du Nord. Anciennement head coach à Princeton, elle a reçu le prix Naismith de coach nationale de l'année  2015. Elle a également occupé le poste de coach assistante pour l'équipe nationale américaine féminine de basketball 2017 dans la catégorie des moins de 21 ans. Meneuse dans l'équipe de Dartmouth, elle détient encore aujourd'hui le record du plus grand nombre de paniers à trois points dans une carrière au sein de l'Ivy League. Courtney Banghart fait partie du conseil d'administration de l'association des coachs de basketball féminin ainsi que du comité de supervision du basketball féminin du NCAA.

Si vous avez une question sur la manière d'améliorer votre état d'esprit dans le sport ou le fitness, envoyez un e-mail à l'adresse askthecoach@nike.com.

Illustrations : Harrison Freeman

Comment rebondir après une grosse défaite

Allez toujours plus loin

Pour découvrir plus de conseils d'experts afin de travailler sur votre état d'esprit, ainsi que des recommandations sur les exercices, la nutrition, la récupération et le sommeil, consultez l'application Nike Training Club.

Allez toujours plus loin

Pour découvrir plus de conseils d'experts afin de travailler sur votre état d'esprit, ainsi que des recommandations sur les exercices, la nutrition, la récupération et le sommeil, consultez l'application Nike Training Club.

Articles associés

Comment arrêter de craquer et de gagner sous la pression

Coaching

Demandez au coach : pourquoi je perds tous mes moyens quand vient le match ?

Comment éviter le burnout et trouver le bon équilibre entre sport et vie personnelle

Coaching

Demandez au coach : trop de détermination peut-il être néfaste ?

Comment rester motivé pour s'entraîner à la maison

Coaching

Demandez au coach : comment rester motivée pour m'entraîner à la maison ?

Comment arrêter de trouver des excuses et se tenir à ses entraînements

Coaching

Demandez au coach : « Comment arrêter de me trouver des excuses ? »

Comment gagner en rapidité ?

Coaching

Améliorez votre allure sans forcer