Passer au contenu. (Appuyer sur Entrée)
Coaching

Adoptez de bonnes habitudes alimentaires

Pour améliorer votre rapport à la nourriture, modifiez votre dialogue intérieur. Votre nouveau script mental vous attend.

Utilisez le dialogue intérieur pour améliorer votre rapport avec la nourriture

Le dialogue intérieur. Cette technique permet aux athlètes et aux entrepreneurs accomplis de surmonter leurs doutes, et d'insuffler l'énergie nécessaire à la réalisation de leurs objectifs dans les moments les plus difficiles. Nombreux sont ceux qui l'utilisent pour améliorer leurs performances dans le cadre de leur travail ou de leurs entraînements quotidiens. Mais peu de gens s'appuient sur leur dialogue intérieur pour entretenir une relation saine avec la nourriture, et donc avec eux-mêmes.

En effet, même si vous pratiquez le dialogue positif dans d'autres domaines de votre vie, il est très probable que vous soyez tombé dans le piège qui consiste à classer les aliments en deux catégories, les « bons » et les « mauvais », et que vous culpabilisiez chaque fois que vous mangez ces derniers. « La plupart d'entre nous sont conditionnés depuis l'enfance à appréhender la nourriture à travers un prisme restreint et critique », explique Kelly Newsome Georges, coach en soin de soi et fondatrice de la marque de bien-être Ritual Care.

Si on vous a dit que le brocoli vous ferait devenir grand et fort, il n'est pas surprenant que ce légume se retrouve dans la liste des bons. Mais si vos parents ne vous ont jamais laissé manger de la « junk food » ou pire, s'ils l'ont associée à la prise de poids, votre liste des mauvais doit être bien remplie. L'adage qui dit que « nous sommes ce que nous mangeons » ne fait qu'accentuer le problème, continue Kelly Newsome Georges, car vous commencerez peut-être à assimiler l'idée selon laquelle on est une bonne personne si on mange de la nourriture saine, et une mauvaise personne si on mange le reste.

« La plupart d'entre nous sont conditionnés depuis l'enfance à appréhender la nourriture à travers un prisme restreint et critique ».

Kelly Newsome Georges
Coach en soin de soi

Outre le fait que vous risquiez de devenir obsessionnel et/ou restrictif quant à ce que vous pouvez ou non manger (ceci est une autre histoire), le problème est que le langage que vous utilisez en lien avec la nourriture peut avoir des répercussions durables sur votre image et votre estime de soi, explique Alanna Gardner, thérapeute conjugale et familiale à Philadelphie. Si vous vous dites que vous êtes faible parce que vous avez mangé une deuxième part de gâteau d'anniversaire ou que vous devez faire de la musculation pour « éliminer » le burrito que vous avez mangé au déjeuner, vous attachez essentiellement votre valeur à vos choix alimentaires et vous vous punissez si vous faites de « mauvais » choix, ajoute Kelly Newsome Georges.

Cet état d'esprit ne fait qu'engendrer de la honte et vous donne l'impression d'être moins autonome, ce qui peut vous empêcher de respecter vos objectifs en termes de bien-être, de nutrition ou autres. Sans parler du mythe de l'exercice après avoir mangé, qui ne fonctionne pas du tout ainsi. Vous risquez également de perdre confiance en vous et de vous sentir en situation d'échec, ce qui peut avoir un effet négatif sur tous les aspects de votre vie.

Vous préféreriez éviter ce genre de situation ? C'est ce que nous pensions. Ces conseils peuvent vous aider à vérifier votre dialogue intérieur et à l'orienter dans la bonne direction, afin que vous puissiez manger sainement et vous faire encore plus plaisir.

Utilisez le dialogue intérieur pour améliorer votre rapport avec la nourriture

01. Sortez des catégories « bon » ou « mauvais ».

Au lieu d'étiqueter les aliments complets et riches en nutriments comme bons et les sucreries ou les encas salés comme mauvais, considérez les avantages que chaque aliment offre. Par exemple, un brownie a très bon goût, tandis que les myrtilles sont très bonnes et apportent des vitamines, des minéraux et des antioxydants. Vous penserez alors en termes positifs (dites « bon » plutôt que « meilleur », si cela peut vous aider), ce qui vous permet d'apprécier les petits plaisirs occasionnels plutôt que de culpabiliser, précise Alanna Gardner. De plus, vous vous orienterez naturellement plus souvent vers l'option la plus saine, car vous en aurez tous les bienfaits en tête.


02. Ne vous comparez pas.

Lorsque votre partenaire commence à manger plus de légumes verts et que vous vous inquiétez de ne pas manger assez de légumes, ou lorsque votre amie publie une photo d'un plat savoureux sur les réseaux sociaux et que vous vous dites : « Pourquoi ne pourrais-je pas être comme elle et manger tout ce que je veux ? », souvenez-vous que vous vous trouvez sur un parcours de bien-être unique, rappelle Alanna Gardner. Sinon, vous risquez d'entrer dans une spirale d'autocritique, même quand vous faites des progrès réels dans vos habitudes alimentaires. Et vous perdrez probablement une partie de la joie que vous ressentez lorsque vous mangez exactement ce que vous voulez, que ce soit une boisson protéinée ou un bol de crème glacée, poursuit-elle.


03. Trouvez un aspect positif.

Lorsque vous regardez votre repas, au lieu de vous dire « C'est trop calorique » ou « Je ne devrais pas manger ça », essayez de trouver un côté positif, conseille Kelly Newsome Georges. Imaginons que vous soyez pressé et que vous mangiez des céréales au lieu de flocons d'avoine concassés. Plutôt que de vous dire : « Rien de plus paresseux que de recourir à des céréales industrielles », apprenez à vous focaliser sur les fruits rouges et les bananes que vous avez ajoutés, et dites-vous plutôt : « Je pratique l'équilibre dans mes choix alimentaires ». Si vous n'ajoutez pas de fruits, concentrez-vous sur la reconnaissance d'avoir quelque chose à manger ou sur la façon dont la nourriture vous relie aux personnes qui ont contribué à la préparer, suggère Kelly Newsome Georges. Cette mentalité peut vous aider à adopter une attitude positive et vous encourager à faire de plus en plus de choix sains, dit-elle.


04. Prenez du recul.

Dans une étude publiée dans la revue « Clinical Psychological Science », les participants ont pris des décisions alimentaires plus saines lorsqu'ils s'adressaient à eux-mêmes à la troisième personne, ce que les experts appellent le « dialogue intérieur distancié ». La théorie ? La distance psychologique peut vous aider à vous concentrer sur la façon dont un aliment particulier s'aligne (ou non) sur vos objectifs généraux, ce qui vous permet de renoncer plus facilement à un petit gâteau s'il ne fait pas partie de votre programme alimentaire. Ainsi, si vous avez du mal à gérer votre dialogue intérieur sur la nourriture, essayez simplement de dire votre nom (en silence) suivi de votre intention, comme ceci : « ___ mange des repas nourrissants qui lui donnent de l'énergie ».

Vous pouvez créer encore plus de distance en faisant preuve d'une curiosité compatissante à l'égard de votre dialogue intérieur, explique Alanna Gardner. Lorsque vous vous dites : « J'ai vraiment très mal mangé aujourd'hui », remettez cette affirmation en question. Faites l'inventaire de ce que vous avez mangé, et vous verrez probablement que vous avez réussi à manger tous vos légumes ou que vous n'avez pas abusé du pain au dîner. Et si vous avez mangé plus mal que prévu, servez-vous simplement de ce constat pour vous motiver à manger mieux demain, conclut-elle.


Le plus agréable avec le dialogue intérieur, c'est que vous en avez le contrôle total. Commencez à affiner le vôtre petit à petit, et vous mettrez fin au scénario négatif qu'on vous a inculqué dans votre enfance. Et avec un peu de chance, un jour, vous l'aurez modifié pour la nouvelle génération.

Rédaction : Brooke Slade
Illustrations : Jon Krause

Utilisez le dialogue intérieur pour améliorer votre rapport avec la nourriture

Allez toujours plus loin

Pour découvrir plus de conseils d'experts sur la nutrition, ainsi que des recommandations sur l'état d'esprit, les exercices, la récupération et le sommeil, consultez l'application Nike Training Club.

Allez toujours plus loin

Pour découvrir plus de conseils d'experts sur la nutrition, ainsi que des recommandations sur l'état d'esprit, les exercices, la récupération et le sommeil, consultez l'application Nike Training Club.

Articles associés

Comment développer sa confiance en soi

Coaching

Vous, en plus coriace

Comment faire passer vos entraînements à la vitesse supérieure

Coaching

Accélérez le rythme de la meilleure façon

3 changements psychologiques pour surmonter un plateau d'entraînement

Coaching

Trois stratégies mentales à adopter pour passer un plateau

Comment surmonter des blocages mentaux

Coaching

Surmontez n'importe quel blocage mental

Comment rompre les mauvaises habitudes pour de bon

Coaching

En finir une bonne fois pour toutes avec les mauvaises habitudes