Profitez des bienfaits de l'effet placebo

Coaching

Lorsque votre cerveau est persuadé qu'une technique de récupération vous permet de progresser, sa justification (ou absence de justification) scientifique n'a que peu d'importance pour votre corps.

Dernière mise à jour : 25 juillet 2022
6 min. de lecture
  • L'effet placebo, c'est le fait de croire tellement en un résultat qu'il se produit, peu importe ce que dit la science.
  • Pour certaines choses comme les bains de glace, il n'y a pas beaucoup de recherches permettant d'appuyer leur efficacité, mais il n'empêche que le cerveau peut libérer des endorphines quand vous en prenez un, ce qui vous aide dans votre progression.
  • N'hésitez pas à demander à d'autres personnes leur avis sur une technique pour booster ses effets.


Lisez la suite pour en savoir plus…

L'effet placebo à l'œuvre

Imaginons que votre moitié vous serve un déca au lieu de votre café matinal. Ayant réalisé son erreur, vous arrêteriez-vous soudainement de boire le breuvage sachant que les quelques gorgées avalées semblent vous avoir donné le même coup de fouet que d'habitude ? Peu importe la réponse, ce qui nous intéresse vraiment, c'est le phénomène qui entraîne cette poussée d'énergie décaféinée : l'effet placebo.

« L'effet placebo, c'est lorsque quelqu'un constate un résultat positif parce qu'il est convaincu de l'efficacité d'une intervention et non en conséquence de l'intervention elle-même », explique Shona Halson, maîtresse de conférences à l'Université catholique australienne, spécialisée dans la récupération. Il s'agit également de n'avoir aucun doute sur le fait que votre tentative aura un résultat positif, même lorsqu'il n'y a aucune preuve pour l'étayer.

Même de manière inconsciente, de nombreux athlètes exploitent cet effet placebo pour faire des progrès lorsqu'ils décident d'essayer de nouvelles techniques de récupération qui font le buzz. Malgré leur popularité, plusieurs de ces méthodes, y compris les pistolets de massage à percussions (en gros, une perceuse munie d'un embout rond en mousse) et la cryothérapie (se geler dans une chambre froide), pourraient bénéficier de ce jeu de l'esprit. Certains iraient jusqu'à dire que les effets psychologiques sont parfois plus importants que les bienfaits physiologiques.

Prenez les chaussettes de compression, par exemple. Actuellement très prisées, elles participeraient à réduire les gonflements et courbatures qui suivent l'entraînement. Mais selon une étude récente de l'ensemble des articles scientifiques publiée dans la revue Open Access Journal of Sports Medicine, si les personnes qui portent ces chaussettes perçoivent effectivement moins les courbatures, les indicateurs en termes de lésions ou d'inflammation musculaires restent inchangés. Une autre étude publiée dans la revue International Journal of Sports Physiology and Performance conclut également que l'effet de ces chaussettes sur la récupération est plus probant lorsque les athlètes sont convaincus de leur efficacité.

Il existe également des dispositifs de compression pneumatique, qui ressemblent à des plâtres mous entourant vos bras et vos jambes. Dans l'International Journal of Exercise Science, les chercheurs notent que l'effet placebo pourrait en partie expliquer pourquoi les participants à une étude munis de ces dispositifs ont indiqué des temps de récupération plus rapides et des courbatures moins douloureuses que ceux munis de manchons de compression traditionnels portés en continu. (Qui sait ? L'apparence futuriste de ces dispositifs aux airs de technologie avancée leur a peut-être donné une certaine légitimité.)

Des conclusions semblables s'appliquent à d'autres méthodes de récupération, comme les bains de glace et les massages. Certaines études ont ainsi démontré que la plupart des participants obtenaient de meilleurs résultats lorsqu'ils étaient convaincus que la thérapie serait utile, ce qui prouve une fois encore que le cerveau joue un rôle majeur dans notre progression.

L'effet placebo à l'œuvre

Le phénomène psychologique

Est-ce à dire que ces personnes doivent mettre en doute ce qu'elles ressentent ? Pas du tout, répond Shona Halson. Si la sensation en elle-même est le fruit de leur esprit, les conséquences sont bien réelles.

« L'effet placebo implique généralement que vous ayez des attentes, une fonction gérée par le cortex préfrontal du cerveau », explique Lauren Atlas, une spécialiste des neurosciences affectives et de la recherche sur la douleur au Centre national de médecine intégrative et complémentaire des Instituts américains de la santé. « Cette région du cerveau peut se connecter à d'autres, qui libèrent des agents chimiques tels que les endorphines [les hormones du bonheur] et affectent ainsi la réponse du corps. » Il existe plusieurs types de placebos, explique-t-elle. Certains mobilisent votre système opioïde pour empêcher les signaux de douleur d'atteindre le cerveau, tandis que d'autres modulent vos émotions pour vous permettre de vous détendre.

Ce n'est pas par hasard que l'effet placebo revient si souvent dans les études sur la récupération. « Dans certains sports, la victoire tient à quelques fractions de seconde, explique Shona Halson. Et les athlètes de haut niveau font tout ce qui est en leur pouvoir pour obtenir l'avantage », notamment lorsque cela se résume à porter des chaussettes.

Toujours selon la professeure, un certain sens du rituel peut renforcer le résultat potentiel de l'effet placebo. « La plupart des techniques de récupération sont des expériences hautement sensorielles », précise-t-elle. Donc si vous avez l'impression de faire quelque chose de bénéfique pour votre corps à chaque fois que vous serrez les dents pour vous glisser dans un bain d'eau glacée ou que vous passez du gel à effet froid sur vos muscles, c'est que vous en avez la conviction. Or la confiance qu'inspire ce sentiment peut réellement nourrir vos futures performances. Et plus vous voulez que quelque chose fonctionne, plus vous êtes susceptible d'y croire, conclut Shona Halson.

Comment mettre à profit l'effet placebo

Si vous n'avez pas encore trouvé la stratégie de récupération qui vous convient, évitez de douter. Cela pourrait engendrer une expérience négative, ce que les experts appellent l'effet « nocebo », explique Lauren Atlas. Essayez de faire preuve d'ouverture d'esprit et veillez à utiliser l'outil ou la méthode, qu'il s'agisse d'un pistolet de massage ou de stimulation électrique, pour les bonnes raisons : ils sont là pour accélérer votre récupération et non pour guérir un problème plus sérieux. « Si vous souffrez d'une blessure ou d'un problème de santé sous-jacent, il est conseillé de consulter un médecin », précise Shona Halson.

Quelque chose dont vous avez entendu parler sur les réseaux sociaux ou en ligne vous intrigue ? Suivez la suggestion de Shona Halson et parlez-en autour de vous. Vos amis sportifs ou votre kiné, qui aura lui-même testé plusieurs techniques de récupération, pourront probablement vous donner leur avis. Si quelqu'un d'autre que vous est convaincu des bienfaits de la technique, vous serez plus susceptible d'y croire vous-même.

Inutile d'élaborer de grandes théories pour comprendre que vous êtes plus susceptible de faire l'expérience de l'effet placebo si vous croyez en son efficacité. Vous l'aurez compris, l'effet placebo a son propre effet placebo. Sympa !

Rédaction : Ashley Mateo
Illustrations : Gracia Lam

PLUS DE RESSOURCES

Vous avez envie de démarrer votre propre rituel de récupération ? Testez le programme Devenez adepte du Vinyasa sur l'application Nike Training Club. Et pour plus de conseils en matière de récupération, consultez les articles Nike basés sur des recherches scientifiques et validés par des experts.

PLUS DE RESSOURCES

Vous avez envie de démarrer votre propre rituel de récupération ? Testez le programme Devenez adepte du Vinyasa sur l'application Nike Training Club. Et apprenez à exploiter le pouvoir de votre esprit avec la psychologue Alia Crum, en écoutant le podcast Nike Trained.

Articles associés

Six habitudes pour avoir l'état d'esprit d'un athlète

Coaching

Renforce ton mental pour ne plus avoir de doutes

Astuces simples pour arrêter de manger lorsque vous stressez

Coaching

Qu'est-ce que l'alimentation émotionnelle, et comment s'en défaire ?

La ténacité : innée ou acquise ?

Coaching

La ténacité : innée ou acquise ?

Dois-je faire une pause pendant mon entraînement ?

Coaching

Faites une pause pendant votre entraînement

En quoi la récupération affecte votre système immunitaire

Coaching

Quel effet la récupération a-t-elle sur votre système immunitaire ?