Dernière nouveauté : la Nike App. En savoir plus

Quelles chaussures sont les plus adaptées à la surpronation ?

Guide d'achat

Si vos pieds penchent vers l'intérieur lorsque vous courez, il faut que vous investissiez dans des chaussures assurant un bon maintien pour la surpronation afin de profiter d'une meilleure stabilité et d'un plus grand confort.

Dernière mise à jour : November 18, 2021
8 min. de lecture
Quelles chaussures sont les mieux adaptées en cas de surpronation ?

Si vos pieds penchent vers l'intérieur lorsque vous marchez ou courez, vous présentez peut-être une surpronation, le type de foulée le plus courant. Dans ce cas, vous devez investir dans des chaussures de running assurant un bon maintien afin de vous permettre de bouger confortablement.

Dans l'idéal, vous devriez atterrir au milieu de votre pied lorsque vous marchez ou courez. Quand cette partie touche le sol, votre poids est équitablement réparti et l'impact est uniformément absorbé. Par ailleurs, votre pied penchera de 15 % vers l'intérieur, aplatissant naturellement la voûte plantaire. Ainsi, l'absorption des chocs est optimisée, tandis que l'alignement de vos chevilles et de vos jambes est assuré pour éviter les blessures. C'est ce qu'on appelle la pronation neutre.

Néanmoins, on estime que la majorité de la population présente une surpronation. Au lieu de la simple rotation de 15 % vers l'intérieur lors de l'impact, le pied des surpronateurs penche de façon exagérée. Lorsque le pied atterrit sur l'extérieur du talon, le poids est transféré sur le bord interne, car la voûte plantaire s'affaisse, créant une pression sur le premier et le deuxième orteil au moment de décoller le pied entre les pas.

Comment trouver les chaussures les plus adaptées pour la surpronation ?

Certaines chaussures sont conçues pour prendre en compte la surpronation. Elles contrebalancent la tendance du pied à pencher de façon exagérée, offrant plus d'amorti et un meilleur soutien de la voûte plantaire.

Les chaussures de stabilité pour la surpronation visent à stabiliser le pied en ajoutant un contrôle des mouvements au niveau de la semelle intermédiaire, connu sous le nom de montant médian. Ce support au niveau de la partie médiane (matière plus ferme dans la semelle intermédiaire) permet de conserver l'alignement des pieds, des chevilles et des jambes. Cela permet un mouvement plus fluide du talon à la pointe, sans exercer une pression excessive sur le gros orteil pendant les impulsions.

Les chaussures Nike assurant un bon maintien sont conçues pour une absorption optimale des chocs grâce à une empreinte plus large pour plus de stabilité, et une semelle extérieure plus incurvée pour des transitions plus faciles du talon à la pointe. Voici ce que vous devez prendre en compte lorsque vous recherchez les chaussures les plus adaptées à la surpronation.

Amorti stratégique

Lorsque vous avez tendance à la surpronation, vous avez besoin d'une technologie d'amorti spécifique. Vous devez rechercher une mousse à la fois souple et dynamique qui assure une grande stabilité, comme la mousse Nike React. Elle absorbe l'impact sans diminuer le retour d'énergie de chaque foulée.

La mousse Nike React amortit chaque pas et reprend sa forme d'origine afin d'assurer une sensation uniforme sous le pied au fil des foulées et des kilomètres. De plus, il s'agit de la mousse la plus durable de Nike.

Stabilité durable

Les chaussures trop souples ne feront qu'aggraver la tendance naturelle de votre pied à pencher vers l'intérieur. Il est important que vos chaussures assurent la stabilité de vos pieds.

Les chaussures de running Nike Zoom Structure possèdent une semelle intermédiaire dotée d'un système de maintien dynamique à triple densité. Ce système présente des renforts en mousse opposés avec des densités différentes afin de diminuer le taux de pronation. Elles contiennent aussi des câbles Nike Flywire asymétriques qui enveloppent votre pied tout en assurant plus de maintien, sans poids superflu.

Soutien de la voûte plantaire ferme

Lorsque votre pied penche vers l'intérieur, votre voûte plantaire s'affaisse. Vous avez besoin de chaussures dotées d'une semelle intermédiaire ferme afin de recréer et de protéger votre voûte plantaire naturelle avec un maintien renforcé. Cela permet d'améliorer l'alignement de votre pied et l'efficacité de votre running.

Choisissez des chaussures en forme de balancier, qui assurent une transition fluide du talon à la pointe. Elles offrent plus de maintien pendant les trois phases de la foulée d'un runner : de la souplesse lorsque le pied décolle, de la fluidité lorsqu'il avance et un soutien confortable de la voûte plantaire au contact du sol.

Contrefort de talon renforcé

Très communs sur les chaussures de stabilité, les contreforts de talon renforcés offrent un maintien optimal aux pieds présentant une surpronation pendant un long run. Le terme « contrefort de talon » désigne le rembourrage et la doublure à l'arrière de la chaussure, qui limitent le glissement tout en offrant une meilleure stabilité à chaque foulée. Cet élément est essentiel pour les runners qui présentent une surpronation, car ils peuvent souffrir d'une entorse ou d'une douleur à la cheville avec des chaussures moins stables.

Comment savoir si vous avez tendance à la surpronation ?

Les spécificités de votre foulée ne sont peut-être pas visibles au premier coup d'œil. Mais vous pouvez souffrir de douleurs aux pieds ou de problèmes aux genoux attribuables à votre type de foulée. Si vous ne savez pas si votre foulée présente une supination, une surpronation ou tout autre chose, voici un guide rapide pour comprendre si vous présentez ou non une surpronation.

  1. 1.Examinez votre foulée

    Consultez un podologue ou un kinésithérapeute qui réalisera une analyse de votre foulée. Si vous ne pouvez pas voir de podologue, filmez-vous en train de marcher ou de courir. Si vous remarquez que vos pieds penchent vers l'intérieur, c'est un signe que vos pieds présentent une surpronation.

    Également connu sous le nom de genoux cagneux, le syndrome de la déformation de la pronation est un autre signe de surpronation à analyser lors de la foulée. La pronation exagérée du pied peut désaligner les genoux, entraînant une rotation interne. En cas de surpronation sévère, il se peut que vous puissiez la voir dans le miroir.

  2. 2.Regardez vos chaussures

    Vous pouvez également regarder une paire de vos chaussures de running préférées. Un côté est-il plus usé que l'autre ? Si vos chaussures sont plus usées sur le bord interne (surtout sous le gros orteil), cela indique que vous présentez une surpronation. De plus, si vous remarquez que vos chaussures sont très abîmées, le moment est peut-être venu de les remplacer.

  3. 3.Réalisez le test du « pied mouillé »

    Les pieds mouillés, montez sur une surface qui vous permet de voir votre empreinte (béton sec, papier kraft, etc.). Si l'empreinte montre l'intégralité de votre pied et de votre voûte plantaire, cela indique que votre voûte plantaire s'affaisse et que vous risquez de présenter une surpronation. Un pied pronateur neutre devrait révéler des contours légers de la voûte plantaire, révélant une souplesse sans affaissement.

Questions fréquemment posées

Comment corriger la surpronation ?

Pour traiter la surpronation, il est essentiel de porter des chaussures adaptées. La surpronation peut être aggravée en portant des chaussures de running n'assurant pas un amorti suffisant. Choisissez des chaussures offrant un bon maintien de la voûte plantaire et de la cheville afin de favoriser un bon alignement.

Les surpronateurs doivent également remplacer leurs chaussures de running lorsqu'elles commencent à montrer des signes d'usure sur le bord interne. L'usure des semelles ne fait qu'aggraver le problème.

En plus des chaussures adaptées, il est également possible de corriger la surpronation en réalisant des exercices qui renforcent la voûte plantaire et les muscles environnants. Voici une sélection des meilleurs :

  • Rotation vers l'extérieur : tenez-vous debout, les pieds écartés dans l'alignement des hanches, puis faites pencher doucement votre poids vers l'extérieur de vos pieds. Revenez vers l'intérieur en contrôlant le mouvement. Répétez 10 fois.
  • Étirement des mollets en position assise : asseyez-vous au sol, puis étirez vos mollets devant vous en visant vos pointes, vos chevilles ou vos tibias. Cela permettra de détendre les tensions au niveau des tendons d'Achille entraînées par la surpronation.
  • Flexion de la voûte plantaire : posez le pied à plat au sol, puis serrez votre gros orteil, votre petit orteil et votre talon afin de contracter votre voûte plantaire. Tenez 10 secondes et répétez 10 fois.
Quelles chaussures sont les plus adaptées en cas de surpronation sévère ?

Recherchez la technologie Nike React lorsque vous achetez des chaussures pour la surpronation sévère. L'amorti supplémentaire sur le bord interne permet de rééquilibrer la foulée afin de mieux répartir le poids tout en assurant un meilleur maintien de la voûte plantaire.

Quelles sont les causes de la surpronation ?

La pronation excessive est liée au fait d'avoir des pieds plats. Les pieds plats peuvent être héréditaires ou causés par une trop grande souplesse du pied, qui entrave la rigidité structurelle de la voûte plantaire. Même si les voûtes plantaires doivent s'aplanir au moment des impacts, elles devraient conserver une structure suffisante pour empêcher le pied de trop pencher vers l'intérieur.

Que peut entraîner la surpronation ?

Beaucoup d'experts attribuent à la surpronation des blessures comme les tendinites d'Achille, les aponévrosites plantaires, les périostites tibiales, les douleurs au niveau du talon ou du pied, ou encore les muscles, les ligaments et les tendons endommagés. La rotation excessive vers l'intérieur du pied entraîne une rotation du tibia, du fémur et de la ceinture pelvienne.

Une étude publiée en janvier 2007 dans la revue Gait & Posture révèle qu'une pronation du pied de 2 à 3 degrés entraîne une augmentation de 50 à 75 % de la bascule pelvienne antérieure lorsque le sujet marche. La bascule pelvienne antérieure est liée à des douleurs ressenties au niveau du bas du dos, des hanches et des jambes, à des problèmes de foulée et à des blessures en bas du corps.

La surpronation est-elle dangereuse ?

La surpronation peut augmenter le risque de se blesser pendant le running du fait de la tension exercée par la rotation interne sur vos pieds, vos chevilles, vos genoux et votre bassin. Cela peut entraîner des douleurs et des déséquilibres au niveau des extrémités inférieures et de la colonne lombaire. Néanmoins, il s'agit d'un type de foulée très courant qui peut également ne produire aucun symptôme.

Articles associés

Comment vérifier l'ajustement des chaussures de running ?

Guide d'achat

Guide pour acheter des chaussures de running parfaitement ajustées

Comment trouver le bon poids pour les chaussures de running

Guide d'achat

Comment déterminer le poids idéal de ses chaussures de running

Comparaison entre les chaussures de trail et les chaussures de running : quelles sont les différences ?

Guide d'achat

Qu'est-ce qui différencie les chaussures de trail des chaussures de running ?

Choisir les bonnes chaussures de running pour la supination

Guide d'achat

Choisir les chaussures de running adaptées en cas de supination

Comment trouver les meilleures chaussures pour les pieds larges

Guide d'achat

Comment trouver les meilleures chaussures pour pieds larges