Tirez profit de l'incertitude

Coaching

Il est impossible d'éviter l'inconnu, mais ne laissez pas vos doutes vous détourner de vos objectifs.

Dernière mise à jour : 22 juillet 2022
8 min. de lecture
  • Vous ne pouvez pas prédire l'avenir (sans surprise), mais vous pouvez transformer cette incertitude en énergie pour progresser.
  • Ce n'est pas la première fois que vous vous confrontez au doute. Rappelez-vous de ce qui vous a permis d'avancer à l'époque.
  • Ne vous laissez pas submerger par l'incertitude de l'avenir. Faites un pas à la fois ; concentrez-vous sur un objectif après l'autre, et tout ira bien.


Lisez la suite pour en savoir plus…

Pourquoi et comment accepter l'incertitude selon des experts en psychologie

Personne ne peut prédire l'avenir. Pas même ce médium qui a deviné que vous adopteriez un chien. Comme la plupart des gens le savent, la vie est faite de surprises. Qu'on le veuille ou non, l'incertitude mène parfois aux doutes. Vais-je intégrer mon école de rêve ? Vais-je tout déchirer à ce marathon ? Vais-je obtenir ce job ? Demain, tout peut arriver. L'incertitude est inévitable.

C'est pourquoi il faut faire la paix avec l'incertitude. L'accepter, pour dompter l'anxiété, et utiliser cette énergie pour atteindre les objectifs que vous pensez hors de portée. « La seule chose certaine dans ce monde, c'est le changement. Plus on l'accepte, plus il nous motive et nous emplit d'une énergie nouvelle. » affirme Mollie Eliasof, psychothérapeute et travailleuse sociale clinique agréée dans la ville de New York.

Pourquoi l'incertitude nous déstabilise

Il est dans la nature humaine de douter lorsqu'on ne sait pas ce qui nous attend. Pour nos ancêtres, « l'incertitude était synonyme de danger et il fallait l'éviter à tout prix », explique Robin Buckley, titulaire d'un doctorat et coach pour cadres supérieurs dans le New Hampshire. Ils pensaient sans doute que si la grotte était trop sombre pour voir si un tigre à dents de sabre affamé s'y cachait, mieux valait ne pas s'y aventurer.

Notre instinct d'évitement de l'inconnu est si ancré en nous que nous préférons parfois subir quelque chose de familier plutôt que d'essayer d'ouvrir une nouvelle porte. Illustration parfaite : une étude britannique a montré que les personnes étaient moins stressées lorsqu'elles étaient sûres de recevoir une décharge électrique douloureuse que lorsqu'elles n'avaient qu'une chance sur deux de la recevoir.

Pourquoi et comment accepter l'incertitude selon des experts en psychologie

Pourquoi est-il temps de partir à la découverte de l'inconnu ?

Dans certains cas, il est préférable de s'en tenir à ce que l'on connaît. Personne ne vous conseillera d'emprunter une petite rue sombre et déserte plutôt que votre itinéraire habituel bien éclairé lorsque vous rentrez chez vous tard le soir. « Mais lorsque nous avons la possibilité d'explorer et que nous nous enfermons dans des habitudes ou des schémas, même positifs, cela ne laisse aucune place à la progression, à la créativité ou au développement », explique Robin Buckley.

Cependant, apprendre à accepter les circonstances troubles « peut nous mettre sur le chemin de personnes et de choses que nous n'aurions peut-être jamais rencontrées si nous étions restés en pilotage automatique », affirme Robin Buckley. Des recherches menées par l'université de Chicago montrent que l'incertitude peut renforcer notre motivation à réaliser nos objectifs. Une théorie ? Prendre un risque peut être enthousiasmant, et l'enthousiasme suscite la motivation.

Point encore plus positif : accepter l'inconnu devient un peu plus facile à chaque fois. « Faire face à des situations incertaines ou difficiles nous permet de recalibrer notre système d'alarme naturel et de nous confronter à davantage d'opportunités par la suite », explique Michael Ambrose, psychologue clinicien à New York et titulaire d'un doctorat. En bref, nous pouvons développer notre courage et notre confiance en nous au fil du temps.

Bien que l'inconnu puisse sembler déstabilisant, vous êtes capable d'y faire face. Une étude de l'université de Yale sur des singes a révélé que les scénarios imprévisibles déclenchent une augmentation de l'activité du cortex préfrontal, la zone du cerveau responsable de la gestion des réactions émotionnelles. On pense que ce même mécanisme peut aider le cerveau humain à se concentrer sur les informations les plus importantes en période d'incertitude, afin de prendre la meilleure décision.

Devenir un as de l'acceptation

Si l'idée selon laquelle l'incertitude peut produire du positif (ou que, même si ce n'est pas le cas, tout se passera bien) semble plus facile à concevoir qu'à mettre en œuvre, c'est parce que… c'est le cas ! Mais il est tout à fait possible de s'ouvrir aux éventualités. Voici la clé :

Pourquoi et comment accepter l'incertitude selon des experts en psychologie

1. Ne vous contentez pas de choisir entre A ou B.

L'angoisse de ne pas savoir peut être alimentée par le fait d'être enfermé dans une forme d'état d'esprit binaire, explique Mollie Eliasof. Imaginons que votre travail ne vous convient plus vraiment, mais que vous appréciez de télétravailler. En examinant les possibilités qui s'offrent à vous, vous vous sentez coincé entre A) faire un travail que vous n'aimez pas, et B) stresser à l'idée de trouver un nouvel emploi qui ne vous oblige pas à aller au bureau.

En réalité, ce ne sont pas les deux seuls choix possibles. « A et B peuvent être subdivisés en une multitude de catégories », explique Mollie Eliasof. « Cela vous permet d'élargir les possibilités et de retrouver un sentiment de contrôle ». Rester dans votre emploi actuel pourrait signifier choisir de vous concentrer sur des tâches plus épanouissantes ou tisser des relations plus solides avec votre équipe, pour vous aider à avancer. Décider d'en chercher un nouveau pourrait signifier suivre des cours, pour rendre vos compétences plus attrayantes sur le marché du travail, avant de postuler à d'autres postes. Dit comme ça, c'est plus enthousiasmant qu'effrayant, vous ne trouvez pas ?

2. Réfléchissez à votre histoire personnelle.

Au lieu de douter de la façon dont vous allez gérer une nouvelle situation, pensez à la manière dont vous avez fait face à des expériences difficiles par le passé, comme vivre en pleine pandémie. « Si vous êtes débrouillard et optimiste, par exemple, exploitez ces forces », conseille Robin Buckley. « Vous savez qu'elles ont fonctionné par le passé et qu'elles peuvent donc fonctionner à nouveau. »

Pour information, le fait d'invoquer les caractéristiques qui vous ont aidé à réussir est plus efficace que de simplement dire « Je sais faire ». C'est parce que cela donne à votre cerveau la preuve concrète que vous avez déjà les compétences nécessaires pour faire face à la situation, explique Robin Buckley. Vous réalisez que même si vous avancez en terrain inconnu, il y a une chose que vous savez : vous êtes déjà passé par là, vous avez déjà fait face à cette situation et vous pouvez le faire à nouveau.

3. Analysez la situation

L'incertitude peut s'installer lorsque vous avez un objectif à atteindre et que vous ne savez pas comment y arriver. Dans cette situation, dressez la liste des différentes tâches et attribuez-leur une date butoir, recommande Mollie Eliasof. « Vous ressentirez un sentiment d'accomplissement à chaque fois que vous en terminerez une, ce qui vous donnera un sentiment de plus grande maîtrise et de plus grande certitude », explique-t-elle. De plus, cet outil visuel peut vous aider à vous ancrer dans le présent si vous commencez à perdre pied.

4. Soyez bienveillant avec vous-même.

Si votre enfant vous faisait part de ses inquiétudes vis-à-vis de quelque chose, comment réagiriez-vous ? Vous ne lui présenteriez sûrement pas le pire des scénarios ou une vision intimidante du monde. Appliquez donc cette même méthode positive à vos propres doutes, préconise Eliasof. Faites part de vos inquiétudes à une personne de confiance. Pensez aux conséquences positives qui pourraient en découler. Ou autorisez-vous à faire quelque chose qui vous permettra de vous changer un peu les idées, qu'il s'agisse de tirer des paniers ou de regarder des vidéos farfelues sur TikTok. « L'objectif n'est pas de nier vos sensations en faisant comme si tout allait bien, mais plutôt d'apaiser et de soulager votre peur », indique-t-elle. Non seulement cela peut avoir un effet calmant, mais cela peut aussi vous aider à clarifier les choses et à résoudre les problèmes plus facilement.

5. Vivez l'instant présent.

Le fait de paniquer à propos de l'avenir signifie que votre cerveau est dans l'anticipation au lieu de se concentrer sur le présent, où aucun de ces événements malheureux ne s'est encore produit. Pour s'entraîner à rester dans le moment présent, Robin Buckley aime dresser chaque soir une liste de trois choses qui lui ont apporté de la joie dans la journée. « Cela vous incite à rechercher inconsciemment ces choses tout au long de la journée : cela peut être aussi simple qu'une coccinelle qui avance lentement sur la fenêtre ou votre chien qui vous lèche le visage dès le matin, explique-t-elle. Cela renforce votre capacité à rester dans le moment présent et à contrôler vos pensées, ce qui peut vous aider à contrôler vos sentiments. » Car, s'il est impossible de savoir si vous allez obtenir le poste ou si vous allez faire la plus belle course de votre vie, vous pouvez parfaitement décider de laisser le doute entraver ou stimuler votre progression.

Rédaction : Marygrace Taylor
Illustrations : Davide Bonazzi

PLUS DE RESSOURCES

Vous avez besoin de plus d'arguments ? Découvrez comment Amy Bream, athlète Nike, gère le doute et l'incertitude afin de repousser ses limites, et visionnez ses entraînements adaptables sur l'application Nike Training Club.

Articles associés

Cinq conseils d'experts en santé mentale pour faire face au burnout

Coaching

Que faire lorsque vous êtes à bout

Six habitudes pour avoir l'état d'esprit d'un athlète

Coaching

Renforce ton mental pour ne plus avoir de doutes

Comment faire passer vos entraînements à la vitesse supérieure

Coaching

Accélérez le rythme de la meilleure façon

Comment une meilleure agilité peut prévenir les blessures et optimiser vos performances

Coaching

La compétence pour une jeunesse éternelle

3 changements psychologiques pour surmonter un plateau d'entraînement

Coaching

Trois stratégies mentales à adopter pour passer un plateau