Penser comme un coach de running

Coaching

Le coach Bennett explique comment adopter l'attitude d'un expert pour courir plus vite, plus loin et avec plus de force.

Dernière mise à jour : 11 novembre 2020
Devenez plus fort pour courir plus vite et plus loin

Il y a de grandes chances que vous ayez déjà profité des conseils d'un coach au cours de votre vie. Peut-être était-ce lorsqu'à 10 ans, vous participiez à vos premières courses en cours d'EPS, lorsque vous faisiez partie de l'équipe de football au lycée ou encore lorsque vous aviez intégré le club de running de votre université. Quel que soit le sport ou l'époque, s'il y a bien une chose que les coachs ont en commun, c'est l'habitude de poser des questions.

« Comment te sens-tu ? »

« Qu'est-ce qui a bien fonctionné ? »

« Penses-tu que tu aurais pu continuer ? »

Pour Chris Bennett, Global Head Coach de Nike Running, ce genre d'interrogations vous poussent à vous remettre profondément en question. En vous les posant, vous parviendrez à libérer tout votre potentiel en running. « Le but de se poser des questions, c'est bien sûr de trouver les réponses. Au bout du compte, vous finirez toujours par apprendre des choses sur vous-même, précise Chris. Si vous rentrez d'un run déçu de vos performances et que vous ne vous posez aucune question, vous ne pourrez pas identifier le problème, donc vous ne saurez pas comment le régler pour progresser. »

Un changement simple

Après chaque run, faites le point sur votre session.

Vous aurez peut-être naturellement tendance à être dur avec vous-même. (J'ai couru lentement car je suis un runner médiocre.) Au contraire, vous pourriez être tenté d'édulcorer la réalité sans réfléchir aux points à améliorer. (Encore un run tranquille de 8 km, rien à dire.)

Essayez plutôt de répondre avec franchise et bienveillance, comme le ferait un bon coach. Réfléchissez ensuite à la manière d'améliorer votre prochain run, même si vous êtes satisfait de votre performance.

Selon Chris Bennett, une réponse pertinente exige de remettre les choses en contexte : « Posez-vous ces questions : Pourquoi le run ne s'est-il pas bien passé ? Pour quelle raison aviez-vous l'esprit ailleurs ? À l'inverse, si vous êtes très satisfait de votre run, demandez-vous aussi à quoi cela est dû. »

Puis, à la manière d'un coach, adoptez de nouvelles stratégies. Si vous avez senti des raideurs musculaires au cours des deux premiers kilomètres, échauf‎fez-vous davantage pour permettre à votre corps de s'ajuster plus progressivement à cette mise en mouvement (Chris recommande de pratiquer 5 à 10 minutes de « running ultra-facile » suivies d'étirements légers). Vous avez assuré ? Demandez-vous ce qui a pu contribuer à cette performance : faire l'impasse sur un dernier cocktail, profiter d'une bonne nuit de sommeil… puis essayez de reproduire ces conditions la prochaine fois.

« Faites preuve de la même discipline qu'un coach et gardez l'envie d'apprendre, c'est comme ça que vous deviendrez un meilleur coach, ajoute Chris. Vous deviendrez un meilleur runner par la même occasion. »

« Faites preuve de la même discipline qu'un coach et gardez l'envie d'apprendre. »

Chris Bennett
Global Head Coach de Nike Running

Plus de conseils pour aller de l'avant

01. Fixez un objectif pour chacun de vos runs.
« À chaque fois que vous enfilez vos chaussures, réfléchissez aux bénéfices que vous souhaitez tirer de ce run en particulier, recommande Chris. La réponse peut prendre des formes variées : atteindre une certaine vitesse, faire le vide ou explorer un nouveau quartier. » Puis, si vous êtes assailli de doutes pendant le run (Dois-je prendre de la vitesse ? Allonger le run d'un kilomètre ?), demandez-vous si les réponses à ces questions contribueront à atteindre l'objectif du jour.

02. Immergez-vous complètement dans le sport.
Suivez d'autre runners sur les réseaux sociaux, regardez les courses d'athlètes professionnels ou rejoignez une communauté de runners (et nous avons justement une application pour ça). Tout comme un coach baigne en permanence dans un sport pour vous apporter les meilleurs conseils, les qualités athlétiques et l'énergie d'autres runners peuvent s'avérer une bonne source d'inspiration et de motivation, explique Chris Bennett.

03. Recentrez-vous.
Imaginez un coach qui encourage un athlète depuis la ligne de touche. D'après Shalane Flanagan, quatre fois championne olympique et coach du Bowerman Track Club, vous pouvez tout à fait reproduire ce type d'encouragements sur vous-même lorsque vous rencontrez des difficultés pendant votre run. Ce qu'elle dit à ses coureurs est simple : contrôle ton esprit. « C'est ce que je me disais lorsque j'éprouvais de vraies difficultés à l'entraînement, indique Shalane. Cette formule vous force à vous concentrer sur vos pas et sur votre respiration. C'est bien mieux que d'adopter une posture défensive pour essayer de vous protéger des difficultés à venir. »

04. Ce qui compte, c'est vous.
Un coach sait que chaque athlète a des atouts et des faiblesses qui lui sont propres. La clé est de connaître les vôtres. Selon Shalane Flanagan, « On tombe facilement dans la comparaison. Est-ce que je cours aussi vite, aussi souvent, aussi bien qu'elle ? » En réalité, vos critères de succès doivent se concentrer sur les progrès que vous réalisez. C'est en vous focalisant sur votre progression que vous accomplirez des merveilles. »

Articles associés

Dormez mieux le soir pour mieux courir le lendemain

Coaching

Dormez mieux le soir, courez mieux le lendemain

Les meilleurs mouvements de renforcement musculaire pour optimiser vos runs

Coaching

Un mouvement de renforcement musculaire pour optimiser vos runs

Le conseil d'entraînement indispensable à tous les runners

Coaching

Le conseil d'entraînement indispensable à tous les runners

Devrais-je aller courir aujourd'hui ? Voici comment le déterminer

Coaching

Courir ou ne pas courir : voici la réponse

Conseils efficaces aux runners pour adopter une alimentation saine

Coaching

Conseils aux runners pour une alimentation saine