Toujours à l'écoute

    Department of Nike Archives.

    Bill Bowerman n'était pas seulement un grand innovateur… c'était également un expert dans l'art de résoudre les problèmes, et il nous a appris que quelle que soit la taille du problème, la première chose à faire, c'est d'écouter…

    Dernière mise à jour : 14 juillet 2022
    4 min. de lecture

    Lorsque Bill Bowerman a commencé à entraîner l'équipe d'athlétisme de l'université de l'Oregon en 1948, la plupart des chaussures de running ressemblaient à des chaussures de ville en cuir, avec des clous enfoncés dans la semelle. Toujours avide d'apprendre, Bill a tout étudié, de l'anatomie à la composition des matières, cherchant des moyens d'améliorer les modèles de l'époque. Mais lorsqu'il a contacté des fabricants de chaussures de running pour leur proposer ses idées, peu d'entre eux, voire aucun, n'étaient disposés à écouter ce qu'il avait à dire.

    Alors Bill s'est retroussé lui-même les manches. Que ce soit en bricolant une paire de chaussures uniques avec des empeignes faites en peau de serpent, de cerf ou de poisson ou en retirant tous les clous d'une chaussure existante pour les repositionner en les adaptant à un runner en particulier, il était toujours en quête de nouvelles solutions pour rendre les chaussures plus légères, plus rapides et plus efficaces à chaque pas.

    Continuez d'écouter

    Hayward Field, la célèbre piste d'athlétisme de l'université de l'Oregon, servait de terrain d'essai pour ses expériences. Bill avait un petit bureau sous les gradins avec une porte qui donnait directement sur la piste 8, la piste extérieure. On dit que Bill sortait souvent la tête par la porte pour demander à un première année qui ne s'y attendait pas de tester sa dernière invention sur le terrain. Que sa création occasionne des crampes dans le pied pendant plusieurs jours ou constitue au contraire une véritable avancée pour Bill, il était toujours sûr que ses runners allaient lui faire un rapport détaillé et qu'il pourrait s'en servir pour la prochaine version.

    Continuez d'écouter
    Continuez d'écouter

    « Je m'occupe même des runners que j'appelle "hamburgers". Ils ne battront jamais aucun record de temps. Mais ils sont capables de réaliser tout leur potentiel. » — Bill Bowerman

    Lorsque le futur marathonien olympique et runner de l'université de l'Oregon Kenny Moore s'est cassé le pied lors d'un run, Bill a mis en pièces les chaussures de running qu'il portait et a découvert qu'un manque de soutien de la voûte plantaire au milieu avait contribué à la fracture de fatigue de Kenny. Bill s'est alors mis au travail et a conçu une chaussure dotée de caoutchouc mousse doux dans le talon et à l'avant-pied, d'une semelle de propreté rembourrée et d'une semelle extérieure en caoutchouc ferme, que Kenny pourrait porter pour se remettre de sa blessure. C'est ce qui devint finalement la Nike Cortez, l'une des chaussures de running les plus emblématiques et les plus vendues.

    Continuez d'écouter

    Le prototype créé pour Kenny Moore (en photo), qui allait inspirer la légendaire Nike Cortez.

    Les runners de l'université de l'Oregon n'ont pas été les seuls à bénéficier de la détermination de Bill à résoudre les petits problèmes chaque jour. Lors de la réfection des gradins d'Hayward Field, Bill a transféré son atelier au sous-sol d'un bâtiment médical dans le centre d'Eugene. Bill y créait des chaussures adaptées aux besoins orthopédiques des patients se rendant dans ce centre médical, et en échange, il pouvait envoyer ses runners faire des radiographies détaillées de leurs os du pied pour qu'il puisse disposer les clous différemment pour chaque personne.

    Continuez d'écouter

    On dit que Bill ne voulait jamais être appelé un « innovateur », préférant le terme de « solutionneur de problèmes ». Même si son travail a assurément fait avancer l'univers de la création de chaussures à pas de géant, il était conscient que l'innovation s'inspirait toujours de quelque chose. Il faut commencer par écouter, pour voir où se situe le problème. C'est seulement ensuite que l'on peut trouver avec de la chance, la solution qui changera peut-être le monde.

    Continuez d'écouter
    Continuez d'écouter

    Date de première publication : 14 juillet 2022

    Articles associés

    Pas de limites au skate

    Department of Nike Archives

    Pas de limites au skate

    Le professeur de yoga Nike Fabian Domenech explique comment être soi-même

    Coaching

    Podcast Trained : Trouve l'authenticité avec Fabian Domenech

    Comment rompre ses habitudes et en adopter de nouvelles avec James Clear

    Coaching

    Podcast Trained : le pouvoir des habitudes avec James Clear

    Comment la coach Nike Maria Wada trouve son bonheur dans le mouvement

    Coaching

    Podcast Trained : se réinventer avec Maria Wada

    Le look Nike FC : Nicole

    Culture

    Le look Nike FC : Nicole