SNEAKRS

....
  • Aide
Behind The Design: Air Jordan 11 OG

À L'ORIGINE DU DESIGN

AIR JORDAN XI OG

En 1993, Michael Jordan annonce qu'il quitte la ligue pour se lancer un nouveau défi : démarrer une carrière dans le baseball professionnel. Le départ de cette figure emblématique du basketball alors au sommet de sa carrière suscite de nombreuses questions, notamment sur l'avenir de sa ligne de chaussures signature. Une majorité estime que l'aventure doit prendre fin, mais une poignée de fidèles y croit encore, comme Tinker Hatfield qui a commencé à travailler sur la gamme avec la Air Jordan III.

À l'époque, certains pensent que la ligne doit s'achever avec la Air Jordan X, mais Tinker continue de croire qu'elle doit perdurer, même si Michael est désormais absent des parquets. « J'avais la conviction que, sur le marché, il avait déjà dépassé les frontières du sport et ça n'avait pas d'importance. Qu'il continue à jouer ou non n'avait pas tellement d'importance », explique-t-il. Comme la plupart des créatifs et des avant-gardistes, Tinker n'écoute alors que son instinct et commence à travailler sur ce qui deviendra par la suite The Grail : la 11e Air Jordan.

Behind The Design: Air Jordan 11 OG

Fidèle à son esprit de compétition, il veut qu'elle devienne la chaussure de basketball la plus innovante jamais créée. « Comme un athlète assoiffé de victoire, j'ai en quelque sorte pris l'initiative et j'ai intégré davantage de réflexion et de technologie dans la Jordan XI que je ne l'avais fait durant toute ma carrière chez Nike. Et c'est pour cette raison que la chaussure présente finalement tant d'innovations », se réjouit-il. « J'ai en partie porté ce projet pour prouver qu'on pouvait continuer à faire un bon travail de conception même si Michael ne jouait plus, et que l'innovation paye. »

Parmi ces innovations, on retrouve une plaque en fibre de carbone sur toute la longueur, conçue spécialement pour la XI. C'est en s'appuyant sur des séquences rapides présentant des chaussures d'athlètes en action que Tinker parvient à cette idée. En effet, il remarque que certaines chaussures de basketball sont trop souples, ce qui cause une flexion excessive chez les plus grands athlètes. En associant cette idée à son expérience de joueur de football américain au lycée, il commence alors à produire des prototypes de plaques pour la XI. « Quand j'avais une nouvelle paire de crampons et que je marchais jusqu'au terrain, je la trouvais un peu rigide, mais les jours de match, on se laisse porter par l'adrénaline et on y va. Les chaussures à crampons peuvent devenir un avantage en termes de performances car leur rigidité permet de se déplacer un peu plus vite ». Dans le produit final, la plaque en fibre de carbone sur toute la longueur a été assortie d'un amorti Nike Air sur toute la longueur.

Behind The Design: Air Jordan 11 OG

Comme pour tous les modèles performance Air Jordan, l'équipe veut toujours répondre aux attentes de Michael. La Air Jordan XI doit sa brillance emblématique à une demande spécialement formulée par His Airness en personne. « Michael nous avait toujours demandé si on pourrait un jour créer une chaussure de basketball brillante. Il n'avait aucune idée de ce que ça impliquait, et moi non plus, jusqu'à ce que je déniche une chaussure de baseball Nike personnalisée japonaise. » Non seulement le cuir verni confère à la chaussure un look brillant et facile à nettoyer, mais en plus, Tinker remarque que sa rigidité permet en quelque sorte de maintenir le pied.

Fort de cette découverte, il conçoit cette trépointe en cuir verni pour la XI, de manière à ce qu'elle maintienne le pied de Michael sur le terrain. Si l'objectif est d'obtenir de bonnes performances, cette nouveauté signe la rencontre inédite du luxe et des parquets. Sur le plan esthétique, Tinker envisage la trépointe à travers le prisme des voitures de course. « Je voulais que la trépointe soit comme la carrosserie d'une voiture : brillante et facile à nettoyer, explique-t-il. J'avais dessiné quelques voitures et cette chaussure était comme une voiture dans la mesure où elle présentait une structure brillante. Mais c'était un cabriolet, donc le toit était en tissu. »

Behind The Design: Air Jordan 11 OG

C'est de cette idée qu'est née l'empeigne en nylon ultra-résistant de la Air Jordan XI. L'équipe s'est procurée un nylon résistant de haute qualité, utilisé depuis longtemps pour les sacs à dos de camping. L'empeigne intègre en outre un système de « laçage rapide » unique en son genre avec des passants en nylon, né de la contribution de MJ. En effet, les premiers prototypes (image ci-dessus) intégraient une languette asymétrique que le Jumpman refusait, considérant que cela rendrait la chaussure difficile à enfiler.

Une fois la chaussure mise au point, il a fallu lui donner des couleurs différentes de tous les modèles précédents. Même si son look noir et blanc lui a instantanément donné le statut de graal, ce sont incontestablement les touches Harmonie foncée qui l'ont rendue unique. « Je pensais qu'il fallait une chaussure noire et blanche qui pourrait se porter avec tout, mais j'ai ajouté du violet sur le bas, simplement pour que tout le monde sache que non seulement je créais cette chaussure incroyable, mais qu'en plus, je n'afficherais les couleurs d'aucune équipe, et j'ai choisi le violet Concord pour susciter des réactions. »

Behind The Design: Air Jordan 11 OG

Tinker donne alors une paire de Air Jordan XI à Michael avec une règle très claire : il ne doit pas les porter. « Il fait son retour et commence à s'entraîner avec ces chaussures ». Le designer se souvient de l'échange avec MJ : « On lui a dit : "Eh mec, ne les porte pas pour le match. Ne porte pas ces chaussures pour le match parce qu'on n'est pas encore prêts à les commercialiser" ». Bien sûr, toujours aussi imprévisible, Michael a enfilé la Air Jordan XI pour la première fois à l'occasion des demi-finales de la Conférence Est contre les Orlando Magic.

Même si cet événement s'est produit des mois avant la commercialisation du modèle, cette chaussure est tout de suite devenue le modèle que tout le monde s'arrachait. « La démarche de Michael s'est avérée brillante puisque cette chaussure a été présentée au public de manière totalement inédite ». Vingt-trois ans plus tard, la silhouette emblématique qui a apporté une touche de luxe sur les parquets et en dehors conserve encore aujourd'hui son statut de graal.