C'est parti : jusqu'à -50 %

Faites des économies sur une sélection d'articles. Voir

FAITES DE LA RUE VOTRE TERRAIN DE JEU

Bam. Bam. Bam. C'est comme ça que l'histoire commence. Rien que Raheem, un ballon et un mur.

Raheem n'est qu'un sale gosse de Brent parmi tant d'autres, avec un rêve. D'où il est, il peut voir le stade de Wembley, et il n'a pas l'intention de s'arrêter. Le dîner est prêt et sa mère s'époumone à l'appeler. Bam. Bam. Bam. Encore cinq minutes.

APPRENEZ DES MEILLEURS

Raheem rend fou ses professeurs. Il a toujours des problèmes. Mais comment pourrait-il se concentrer alors que la récré approche ? Dans la cour, il est Ronaldinho. Avec ses virgules, ses petits ponts, ses passes aveugles. Les professeurs peuvent toujours espérer, Raheem a mieux à étudier.

ALLEZ AUSSI LOIN QUE POSSIBLE

Raheem se fait repérer mais l'entraînement a lieu à des dizaines de kilomètres. Sa sœur traverse alors tout Londres pour l'emmener. Trois bus à aller, trois bus au retour. Il est plus de 23 h quand ils rentrent à la maison. Mais ils referont la même chose le lendemain et le jour d'après. Et le suivant. Et celui d'après.

DÉPASSEZ TOUTES LES ATTENTES

« Tu n'y arriveras jamais, disaient les uns. Tes chances sont minces », disaient les autres. Mais Raheem ne les a évidemment pas écoutés. À 17 ans, il joue pour l'Angleterre. À 24, il devient capitaine. Et ce n'est qu'un début. Un jour, il sera le meilleur joueur du monde. Peu importe ce que les autres disent.

FAITES TAIRE LA HAINE

Il a gagné deux championnats à la suite et est titulaire indiscutable dans l'équipe d'Angleterre. Mais Raheem et d'autres joueurs sont détestés par la presse. À cause de leur apparence et de l'endroit où ils ont grandi. Sa mère l'a bien élevé. Alors Raheem fait taire la haine avec ses propres mots. Car il ne s'agit pas que de lui, mais aussi des joueurs de demain.