Passer au contenu. (Appuyer sur Entrée)
Coaching

Mieux manger pour mieux se réconforter

Si vous avez du mal à faire preuve de modération lors des repas, analyser ce que vous ressentez au-delà de la première bouchée peut vous aider à faire les bons choix (même au moment du dessert).

Existe-t-il des aliments réconfortants sains ?

Nombreux sont ceux qui sont plus impatients de déguster le dîner de fête que d'ouvrir les cadeaux posés sous le sapin. Les petits fours, le foie gras, le chapon farci de grand-mère, le champagne et la montagne de chocolats ramenés par les cousins. Et même si vous vous rappelez encore du plaisir que vous avez ressenti en mangeant ces mets délicieux, il se pourrait bien que votre corps en garde un tout autre souvenir.

C'est le problème de cette nourriture plaisir : elle est censée vous réconforter, mais bien souvent, elle vous laisse une sensation de ballonnement, de baisse de régime et parfois même de culpabilité.

Ces aliments aux vertus réconfortantes

Selon Kristin Olenik, coach bien-être diplômée et fondatrice de Kristin Olenik Wellness à Los Angeles, les aliments perçus comme étant réconfortants sont les aliments gras, salés et sucrés que nous associons à des émotions et des expériences positives, comme les soirées entre amis ou les fêtes de famille. Les chips peuvent en faire partie, car vous en dévoriez des paquets entiers à la fac devant un match avec vos amis, de même que les crêpes à la pâte à tartiner de votre enfance ou les gâteaux multicolores qui vous rappellent vos anniversaires.

« Ces aliments peuvent nous apaiser un peu lorsque nous sommes stressés, nous apporter un sentiment de sécurité lorsque nous nous sentons seuls et réveiller des souvenirs précis lorsque nous nous sentons nostalgiques », explique le Dr Shahram Heshmat, auteur de « Eating Behavior and Obesity ». C'est ce qu'on appelle l'alimentation émotionnelle. Bien que le phénomène soit relativement courant, lorsqu'il se répète trop fréquemment, cela peut avoir des conséquences négatives au niveau psychologique et physique, selon le Dr Dana Gruber, psychologue clinicienne au Ochsner Medical Center de la Nouvelle-Orléans.

« Ces aliments peuvent nous apaiser un peu lorsque nous sommes stressés, nous apporter un sentiment de sécurité lorsque nous nous sentons seuls et réveiller des souvenirs précis lorsque nous nous sentons nostalgiques. »

Dr Shahram Heshmat
auteur de « Eating Behavior and Obesity »

Autre problème souligné par Kristin Olenik : les ingrédients qui font qu'un aliment est gras, sucré ou salé (sucre, sel, crème, fromage et beurre, entre autres) sont généralement mauvais pour la santé s'ils sont consommés en grande quantité. Et soyons honnête : après avoir mangé un fondant au chocolat ou un énorme kebab, vous n'êtes pas tout à fait dans les meilleures dispositions pour aller à la salle de gym, vous rendre à un rendez-vous galant ou reprendre votre travail.

Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas manger d'aliments riches, mais simplement que vous devriez peut-être adopter une approche plus saine de leur consommation. La première étape consiste à manger en pleine conscience, soit « manger plus doucement pour se concentrer sur les aliments et les savourer, de façon à être davantage rassasié avec de plus petites quantités », explique le Dr Gruber. La deuxième étape pour trouver un équilibre et apprécier chaque bouchée de la célèbre coupe glacée de papa par exemple, sans en abuser régulièrement, consiste à redéfinir ce que représente pour vous cette nourriture source de réconfort. Voici comment faire.

1. Découvrez ce que c'est vraiment que de se sentir bien.
Le vrai réconfort correspond davantage à votre état d'esprit après-coup et non pendant que vous mangez, explique le Dr Krista Scott-Dixon, directrice du programme de Precision Nutrition. « Vous devriez ressentir une certaine sérénité et une vivacité durable et maîtrisée, et non une torpeur temporaire (le fameux "coma alimentaire") ou une surexcitation », ajoute-t-elle. Vous devez retrouver la sensation d'être assis un dimanche matin sur votre balcon avec une tasse de café dans les mains : ni léthargique, ni agité.

Pour trouver les aliments qui vous apportent vraiment une sensation de bien-être, écoutez votre corps immédiatement après avoir mangé, une heure après (lorsque votre corps a commencé à digérer), le lendemain matin et même durant les jours qui suivent, conseille Krista Scott-Dixon. La sensation d'avoir trop mangé et le gonflement de l'estomac peuvent être instantanés, mais d'autres signaux d'alarme, comme un ballonnement, des troubles gastro-intestinaux ou une fatigue, peuvent mettre 12 à 24 heures à apparaître, explique-t-elle. Cela indique que vous devez supprimer cet aliment « réconfortant » de vos habitudes.

2. Tenez-vous en aux aliments riches à différents niveaux.
Au lieu de choisir des friandises riches en matières grasses saturées ou en acides gras trans, en calories vides ou en sucre ajouté, optez pour des aliments ayant un meilleur profil nutritionnel. Par exemple, troquez le beurre contre de l'avocat, qui contient des graisses plus saines tout en apportant la même onctuosité. Ou essayez un « fromage » riche en antioxydants à base d'amandes et de noix de cajou, préconise Kristin Olenik. Et préférez le plus possible les fruits (comme les fruits rouges et les dates) au sucre raffiné. Les aliments non transformés, riches en nutriments (fruits, légumes, céréales complètes, etc.) peuvent non seulement vous aider à vous sentir bien physiquement, mais ils peuvent aussi vous réconforter psychologiquement, ajoute-t-elle.

3. Écoutez vos intestins.
Les experts appellent cela le lien cerveau-intestins : les bactéries présentes dans votre appareil digestif (vos intestins) envoient des signaux à votre système nerveux central. Des recherches suggèrent que c'est la raison pour laquelle le fait de manger des aliments pas très sains peut dérégler votre équilibre bactérien, vous rendant plus stressé ou triste que d'habitude. À l'inverse, manger des aliments favorisant les bonnes bactéries dans vos intestins, comme les céréales complètes et les lentilles riches en fibres, les matières grasses riches en oméga 3 (noix ou graines de lin et de chia), ainsi que les produits fermentés (kéfir, choucroute ou kimchi), peut profiter à votre corps et à votre esprit, explique la coach bien-être. C'est parce que ce type d'alimentation, potentiellement associée à la prise quotidienne de probiotiques, est susceptible de contribuer à l'équilibre bactérien dans vos intestins. Vous êtes ainsi plus enclin à vous sentir bien mentalement et physiquement, explique-t-elle.

En suivant ces conseils, vous devriez pouvoir découvrir un nouveau sentiment de réconfort à table : celui que vous ressentez en sachant que vous prenez soin de votre futur vous.

Existe-t-il des aliments réconfortants sains ?

Allez toujours plus loin

Pour découvrir plus de conseils d'experts sur la récupération, ainsi que des recommandations sur l'état d'esprit, les exercices, la nutrition et le sommeil, consultez l'application Nike Training Club.

Allez toujours plus loin

Pour découvrir plus de conseils d'experts sur la récupération, ainsi que des recommandations sur l'état d'esprit, les exercices, la nutrition et le sommeil, consultez l'application Nike Training Club.

Articles associés

Comment rompre les mauvaises habitudes pour de bon

Coaching

En finir une bonne fois pour toutes avec les mauvaises habitudes

Se sentir mieux après une mauvaise nuit

Coaching

Vous avez passé une mauvaise nuit ? Voici comment rebondir

Comment s'entraîner avec un masque ?

Coaching

Training : optimisez votre séance avec un masque

Méthodes de respiration pour garder le contrôle

Coaching

Méthodes de respiration pour garder le contrôle

Comment adopter un régime à base de plantes

Coaching

Les principes fondamentaux d'un régime à base de plantes