Passer au contenu. (Appuyer sur Entrée)

Nous avons prolongé le délai de retour à 60 jours. En savoir plus

Soyez leur premier coach

Puberté, cycles menstruels et sport

Le sport, les filles et la puberté

Les filles et la puberté dans le sport

Puberté, cycles menstruels et sport

Voyons les choses en face, la puberté est une période plutôt perturbante. Étape normale de la croissance, elle correspond à une phase de changements émotionnels et physiques qui peuvent entraîner un sentiment de vulnérabilité et d'insécurité chez de nombreux adolescents, et plus particulièrement chez les jeunes filles. Nous avons collaboré avec Women in Sport, une association britannique qui s'efforce de donner à chaque femme et à chaque fille la possibilité de faire du sport. Selon cette organisation, la puberté est une période cruciale pour apprendre aux filles à considérer l'activité physique comme un moment amusant, gratifiant et bon pour la santé. L'association fondée en 1984 a réalisé de nombreuses études sur la question, et a démontré à de nombreuses reprises que les « filles passent à côté des bienfaits du sport tout au long de leur vie ». Nous nous donnons le défi de changer ensemble cet état de fait.


Les filles ne devraient pas se priver d'une vie active en raison de la puberté et des cycles menstruels. Mais avec son corollaire de bouleversements (cycles menstruels, développement de la poitrine, odeurs corporelles, croissance des poils, etc.), la puberté est une période difficile à passer. Tous ces phénomènes peuvent affecter l'estime personnelle des filles, leur motivation et leur capacité à aimer le sport.

Les recherches menées par Women in Sport le montrent parfaitement. Une vaste majorité des 2,1 millions de filles de 11 à 16 ans au Royaume-Uni (1) passent à côté des bienfaits du sport. Parmi les adolescentes britanniques, 34 % avouent ne pas apprécier les cours d'éducation physique et sportive, car elles n'aiment pas qu'on les regarde, et 35 % n'y participent pas par manque de confiance en elles (2). On constate toutefois un début de changement sur ces questions, et c'est une excellente nouvelle. La suite de cet article vous donnera des clés pour aider la nouvelle génération de jeunes filles.

Les programmes Made to Play de Nike encouragent les filles à affirmer leur domination sur le monde du sport. Axés sur la valorisation des enfants de tout niveau, ces programmes reposant sur le sport offrent la possibilité à 17 millions d'enfants de se dépenser, pour les aider à être en meilleure santé, à se sentir plus heureux et à s'épanouir dans la vie.

Sur les terrains de sport scolaires, la transpiration, la pilosité, la peur des fuites et le sentiment de ne pas être à la hauteur peuvent susciter les moqueries d'autres élèves. Cette angoisse due aux critiques et à la compétition peut nuire à la confiance en soi des jeunes filles, et avoir une incidence négative sur leur capacité à faire du sport.

Women in Sport souligne que les filles sont moins enclines à pratiquer des sports collectifs. En effet, 48 % des jeunes filles de 13 à 16 ans pratiquent un sport collectif au moins une fois par semaine, là où ce ratio atteint 68 % chez les garçons (3). L'adolescence est une période cruciale, car c'est à ce moment-là que le plus de filles abandonnent le sport et les activités physiques. Chez les filles âgées de 12 à 14 ans, 42 % déclarent éviter toute activité sportive lorsqu'elles ont leurs règles (4). Ce comportement s'ancre dans leurs habitudes, et devient difficile à modifier passée l'adolescence.

Le sport, les filles et la puberté

Les bienfaits du sport pour les jeunes filles

Le sport est incontestablement valorisant pour les filles. En réalité, adopter un mode de vie actif dès le plus jeune âge peut avoir une influence positive très importante sur le passage à l'âge adulte. Les travaux réalisés par Women in Sport suggèrent que les filles qui commencent une activité sportive durant l'enfance resteront plus facilement actives plus tard dans la vie. Il s'agit là de l'une des nombreuses raisons pour lesquelles nous devons encourager les jeunes filles à rester actives même pendant les menstruations.

Selon Georgie Bruinvels, chercheuse spécialisée dans le domaine du sport, « l'exercice physique est un excellent moyen de réduire les désagréments et d'aider les filles à se sentir mieux. Les endorphines jouent là un rôle salvateur, car « elles peuvent booster l'humeur et aider à se détendre ». Faire du sport ensemble est une très bonne solution pour accompagner les enfants dans leur découverte du fitness. Avec ses runs guidés et ses conseils d'entraînement adaptés à tous les niveaux, l'application Nike Run Club est un outil parfait pour trouver de nombreuses idées qui vous aideront à commencer le sport avec vos enfants. Sélectionnez votre programme préféré, et invitez les membres de votre famille pour une séance de sport ensemble.

Le sport et l'exercice physique sont également une source de bien-être pour l'esprit. Peu importe l'âge ou les centres d'intérêt, l'activité physique montre aux adolescentes ce que leur esprit et leur corps sont capables d'accomplir. Le sport fait naître des amitiés et des souvenirs dont les filles peuvent être fières. Il leur enseigne à garder leur calme sous la pression, à gérer le stress, à perdre avec honneur et à gagner avec humilité. Ces aptitudes sont toutes précieuses pour accomplir leurs rêves plus tard.

De la discipline à la concentration en passant par la faculté à jouer en équipe, le sport apporte toute une palette d'outils qui permet d'être prête mentalement à intégrer le monde du travail à la fin des études. Source d'énergie, le sport peut aussi être un allié de poids pour se vider l'esprit, améliorer la qualité de son sommeil et rester de bonne humeur. Les études réalisées par Women in Sport montrent que 42 % des femmes qui travaillent confirment que l'exercice physique les aide à se sentir plus sereines lorsque leur activité professionnelle devient stressante (5).

Les filles trouveront le sport plus accessible et plus intéressant lorsqu'il existe des coachs et des modèles qui leur renvoient une image valorisante. Ces personnes qui motivent, valorisent et inspirent les filles, les aident à développer leur confiance en elles, sur le terrain comme au quotidien, ce qui améliore leurs chances de persévérer dans le sport et leur apportera de nombreux avantages plus tard dans la vie.

Aidez-nous à faire du sport un moment d'amusement pour les filles, aujourd'hui et à l'avenir en consultant notre guide Made to Play consacré à l'entraînement des filles. Made to Play est notre contribution pour aider les enfants à se dépenser afin qu'ils soient en meilleure santé, qu'ils se sentent plus heureux et s'épanouissent dans la vie.

Le sport, les filles et la puberté

Ce que les parents peuvent faire

Les parents peuvent aider leurs filles en s'assurant qu'elles aient l'opportunité de profiter du sport et de ses innombrables bienfaits, pendant la puberté et leur vie adulte. Voyons quelques étapes simples pour les aider à se préparer à jouer et à faire de l'exercice.

1. Parlez-en dès le plus jeune âge

Inutile d'attendre l'arrivée de la puberté pour en parler. Georgie Bruinvels explique que « nous devons briser les tabous autour des cycles menstruels, et changer l'attitude des filles comme des garçons à ce sujet ». Plus vous discutez ensemble des phénomènes qui se produisent à l'adolescence (en nommant les parties du corps et les changements physiques comme l'acné et les poils), plus les enfants intégreront les cycles menstruels et la puberté comme un événement normal. Rappelez aux filles qu'elles ne sont jamais seules, essayez aussi de parler de votre propre expérience de la puberté, tout cela les aidera à améliorer leur confiance en elles et en leur corps au fur et à mesure qu'elles s'habituent à leur nouvelle enveloppe physique.

2. Entraînez-vous ensemble

Selon les données de Women in Sport, les filles des mamans actives ont plus de chances d'être, elles aussi, actives. En effet, les filles dont les mères pratiquent une activité physique sont deux fois plus susceptibles de faire du sport. Les enfants dont les deux parents font du sport sont même jusqu'à six fois plus enclins à pratiquer une activité physique. En commençant à faire de l'exercice avec vous lorsqu'elle est jeune, votre fille vous voit exprimer votre propre confiance en votre corps à chaque étape du cycle menstruel. Cela l'aidera non seulement à rendre ce phénomène normal pour elle, mais cela apaisera également les angoisses qu'elle pourrait ressentir au tout début de la puberté. Alors, pourquoi ne pas vous lancer dans un entraînement à deux grâce à l'application Nike Training Club ? Cet outil est idéal pour atteindre ses objectifs et créer de nouveaux souvenirs. Ce moment de partage pourra aussi aider votre fille à se confier sur les difficultés qu'elle rencontre. Profitez-en pour découvrir notre collection d'entraînements à faire en famille. L'application Nike Training Club propose des activités pour tous, quels que soient votre expérience et votre niveau.

3. L'essentiel c'est de s'amuser

À l'adolescence, les filles subissent une certaine pression sociale, sur leur apparence et leur attitude. C'est le bon moment pour découvrir des activités nouvelles et amusantes, pour faire du sport un moment de plaisir. Par exemple, faire de l'escalade avec des amis ou courir sur la plage sont des activités qui permettent de voir le sport autrement, et qui éliminent la notion de compétition qui pèse sur les épaules des jeunes filles. Les enfants iront plus facilement vers le sport lorsqu'on leur propose des activités à plusieurs. Pour trouver des idées qui vous aideront à commencer, vous pouvez consulter l'application Nike Run Club. Vous y découvrirez des runs guidés et des conseils d'entraînement pour tous les niveaux. Sélectionnez votre programme préféré, et invitez les membres de votre famille pour une séance de sport ensemble. Rappelez-vous toujours qu'il existe de nombreuses façons de se dépenser, l'essentiel est de faire monter votre rythme cardiaque.

4. Le sport atténue les désagréments des menstruations

Les menstruations et les symptômes du syndrome prémenstruel poussent souvent les filles à éviter toute activité physique, alors que le sport peut justement aider à apaiser les douleurs menstruelles. En effet, faire de l'exercice stimule la libération d'hormones appelées endorphines, qui sont de véritables catalyseurs de bonne humeur et agissent comme un anti-douleur naturel.

« Il n'y a absolument rien qui empêche les filles de faire du sport pendant les menstruations. Au contraire, cela les aidera vraiment à se sentir mieux. Elles doivent être juste informées et encouragées dans ce sens », ajoute Georgie Bruinvels.

5. Préparez-les aux cours d'EPS

Les cours de sport sont une vraie source d'angoisse quand les filles ont leurs menstruations. Women in Sport recommande de les aider en établissant un plan préalable. Les filles se sentiront plus en confiance et participeront plus facilement aux activités sportives si elles savent qu'elles peuvent s'appuyer sur des stratégies qui les aideront au moment opportun.

Selon les données relevées par Women in Sport, 42 % des filles âgées de 12 à 14 ans avouent éviter de faire du sport pendant les menstruations (6), et 36 % des adolescentes de 13 à 16 ans n'effectuent pas les 60 minutes d'exercice physique quotidien qui sont recommandées (7). Pour soulager leurs inquiétudes, glissez préventivement des serviettes hygiéniques et affaires de toilette dans leur sac de sport, et expliquez-leur l'importance de changer de serviette immédiatement avant et après l'effort. Cela ne coûte rien, et les aidera à se sentir vraiment plus en confiance. Autre point essentiel, prévoyez un déodorant et une tenue adaptée, dont une brassière de sport et un pantalon de rechange.

Si les cycles menstruels et la puberté sont généralement une période délicate pour tout le monde, apprendre à comprendre son corps est un élément fondamental. Pour les femmes, le fait de suivre leur cycle menstruel leur donne non seulement l'impression de garder le contrôle de leur corps, mais cela leur permet aussi d'organiser leurs entraînements. Proposer aux adolescentes d'être à l'écoute des changements hormonaux qu'elles vivent peut les aider à améliorer la relation qu'elles entretiennent avec leur corps et le sport, tout en dédramatisant cette expérience que vivent toutes les femmes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les entraînements adaptés selon les trois phases du cycle menstruel, consultez la collection Cycle Sync de Nike sur l'application Nike Training Club.

Cet article a été écrit en collaboration avec Women in Sport. Vous souhaitez en savoir plus sur cette association ? Découvrez leur site internet pour trouver une mine d'informations utiles.

(1) Données Women in Sport extrapolées à partir des statistiques de l'enquête Active Lives CYP réalisée par Sport England en 2018-19
(2) Recherches communes, WiS & YST, 2017
(3) Enquête Active Lives CYP
(4) Recherches communes, WiS & YST, 2017
(5) Recherches fondamentales WiS
(6) Youth Sport Trust et Women in Sport, enquête Girls Active, 2017
(7) Enquête Active Lives Children and Young people de Sport England, 2018