Passer au contenu. (Appuyer sur Entrée)

Nous avons prolongé le délai de retour à 60 jours. En savoir plus

Le kop : vieilles traditions, sang neuf

L'art d'Anfield Road

Le Spion Kop 1906 est une association non officielle formée en 2013 pour aider à organiser les manifestations des fans, qui considèrent appartenir aux gardiens actuels du Kop, la célèbre tribune d'Anfield Road. Créé en 1906, le Kop de Liverpool doit son nom à une bataille de la guerre des Boers, où de nombreux habitants de la région de Liverpool ont perdu la vie sur une colline escarpée appelée Spioenkop. Aujourd'hui, le Kop de Liverpool est devenu une icône culturelle à part entière.

Nous avons discuté avec Sam Evans, l'un des membres du Spion Kop, sur l'importance de leurs banderoles emblématiques et du rôle crucial qu'elles ont joué dans la définition de l'identité du groupe et de son sens du devoir. Dans ce fanzine, vous découvrirez l'histoire du groupe, ainsi que la passion et l'engagement de ses membres qui nourrissent l'esprit du Kop.

Le kop : vieilles traditions, sang neuf

Protéger les traditions et l'identité

« Nous avons toujours eu notre propre identité, qui fait notre différence. J'ai grandi en regardant des vidéos du Kop avec mon grand-père et mes oncles sur la dernière tribune du Kop. On peut y voir que le Kop a toujours joué le rôle principal, et je pense que c'est important que cet esprit soit transmis aux nouvelles générations. Ça fait partie de l'identité unique de Liverpool. Je crois qu'il y a une dimension solipsiste, que la ville elle-même et les représentants politiques y sont intimement liés. »

Le kop : vieilles traditions, sang neuf

Création des banderoles

« Nous adoptons une approche démocratique pour la conception des banderoles. Notre groupe est formé d'hommes et de femmes qui partagent la même passion. Si quelqu'un lance une suggestion et qu'elle obtient l'accord de quelques personnes, la machine se met en route. Je crois que nous avons beaucoup de chance de ce côté-là. »

« Le sens de l'humour est indéniablement un trait de caractère qui a toujours fait partie de l'identité du Kop, c'est presque lui qui fait sa renommée. Il est donc important que les banderoles soient drôles, en se moquant par exemple des adversaires, quels qu'ils soient, à domicile comme à l'extérieur. »

« Je trouve que le premier truc auquel il faut faire attention, c'est que la banderole soit accrocheuse. Elle doit captiver le regard des spectateurs. Ensuite, je crois qu'elle doit refléter nos propres opinions. Elle ne doit pas copier des banderoles d'autres équipes. Elle doit être unique, pour vous représenter et représenter le club que vous soutenez. Enfin, je trouve que c'est important qu'elle soit faite à la main, c'est une tradition. C'est comme ça qu'on les faisait autrefois, et c'est important de respecter cet héritage. »

Le kop : vieilles traditions, sang neuf

Assurer le show

« Ma banderole préférée est celle que nous avons créée lors du match contre Manchester City. On a fait un sacré travail. Elle représentait les quatre victoires remportées outre-Manche. J'ai ressenti une immense fierté pour ce que nous avions fait en commun lorsque je l'ai vue à la télévision et que j'ai lu les commentaires élogieux de la presse. »

« Il est essentiel d'entretenir de bonnes relations avec les joueurs et les fans. Lorsque les banderoles touchent les gens, les joueurs comme les fans, cette émotion est une sorte de victoire. »

Le kop : vieilles traditions, sang neuf

Le regard tourné vers l'avenir

« Je ne pense pas que le Spion Kop 1906 ait été fondé pour créer une atmosphère ou en maintenir une. Je pense qu'il a été fondé pour perpétuer les traditions du Liverpool Football Club. Il est important que des gens comme nous, qui partagent les mêmes idées, travaillent tous dans le même but. Je pense que notre travail pour le Kop est de maintenir les traditions, de faire venir des jeunes, garçons et filles, pour que ces traditions ne disparaissent pas. C'est l'avenir. »