....
In Mallory Pugh's Own Words

Avec ses mots à elle : Mallory Pugh - « Je viens pour gagner »

« Toute ma vie, j'ai fait tout mon possible pour regarder le foot, m'entraîner au foot, jouer au foot et toujours avoir un lien avec le foot. Je suis passée aux choses sérieuses en 2017, lorsqu'il m'a fallu prendre une grande décision.

Voici le contexte : j'ai 18 ans, je suis à l'université de Californie à Los Angeles et je bénéficie d'une bourse d'études pour jouer au football. En gros, je fais tout ce qu'une joueuse de football américaine est censée faire : participer à des camps d'entraînement de football, travailler dur, obtenir une bourse d'études universitaires, puis passer au niveau professionnel après avoir décroché un diplôme. Facile, non ? Bon, peut-être pas finalement. Mais c'est le parcours classique : tu commences à l'étape A, puis, si tu es suffisamment performante, tu peux passer à l'étape B.

In Mallory Pugh's Own Words

Je me souviens de cette fameuse nuit où je suis allée me coucher. J'étais très angoissée, alors avant de m'endormir, j'ai prié. J'ai demandé à celui qui est là-haut : « Lorsque je me réveillerai demain matin, peux-tu s'il te plaît... peux-tu m'envoyer un signe ? Que je puisse savoir ce qui est bien pour moi ? Que je puisse savoir ce que je veux faire ? » Et cette nuit-là, j'ai fait un rêve inoubliable.

J'étais toute seule dans une pièce sombre. Et soudain, de petites lumières sont apparues, comme ça, de nulle part, et ont formé une seule et même immense lumière ! Ça n'avait aucun sens. (Ne vous moquez pas de mon rêve s'il vous plaît !) Mais, étrangement, je vous jure, ce rêve insensé m'a montré ce que je devais faire. Comme si grâce à une logique bizarre, qui n'appartient qu'à mon rêve, je m'étais réveillée avec la sensation de savoir ce qu'on essayait de me dire. Ce matin-là, j'ai appelé ma famille pour lui annoncer ma décision : je quittais l'école pour devenir joueuse professionnelle.

« Nous le savions déjà, a répondu mon père. Nous sommes fiers de toi. »

In Mallory Pugh's Own Words

J'ai un but dans la vie maintenant. Pour cette année, ce tournoi et tout le reste : je veux être la meilleure dans tout ce que je fais. Quand j'étais petite, Mia Hamm faisait partie de mes modèles, et j'espère vraiment pouvoir me faire remarquer cet été.

En même temps, il faut voir les choses en face. Je n'ai que 20 ans. Et bien que je paraisse forte dans mes propos et confiante dans mes objectifs pour le championnat du monde et en l'avenir... il y aura toujours une partie de moi qui restera fidèle à la Mal de toujours : celle qui apprend au fur et à mesure, en récoltant au passage quelques cicatrices. Cette accro de foot qui ne fait pas ça par ambition, ni par soif de reconnaissance ou par envie d'être la meilleure.... mais plutôt, parce qu'elle déborde d'énergie, de motivation et d'amour pour le football, et qu'il faut que tout ça s'exprime.

Alors merci d'avoir lu mon histoire. Rendez-vous en France. Mallory Pugh vient pour gagner. »


In Mallory Pugh's Own Words

Rêvez avec nous

Rêvez avec Mallory et toute l'équipe des États-Unis féminine à l'occasion du championnat du monde de cet été, en portant leur nouvel équipement.